The Voice fait son retour au petit écran comme chaque semaine. Et comme à l’accoutumée, les téléspectateurs sont toujours au rendez-vous. Les quatre coach se sont pour cette fois attirés les foudres des internautes. Ils ont été totalement écœurés de leur réaction.

Les coach ont encore une fois provoqué l’ire des internautes. C’était au cours de l’une des avant-dernières auditions à l’aveugle de cette dixième saison de The Voice.

Une prestation à en couper le souffle.


Ni Amel Bent ni Marc Lavoine ni Florent Pagny ni Vianney n’ont en effet pris la peine de se retourner devant l’exceptionnel prestation à couper le souffle livrée par l’un des talents de la soirée.

Il s’agit rappelez-vous de la candidate répondant au nom de Sandraline qui a fait sensation sur le titre “River” de Bishop Briggs. Malencontreusement, les jurys y étaient passés à côté.

« Le jury est sourd et aveugle pour voir et entendre la Voix »


Ce qui a eu le don de provoquer l’ire des internautes : « C’est une blague… personne ne se retourne sur Sandraline… honteux !!! mais qu’est-ce qu’ils ont cette année ce juré ? », « Comment peuvent-ils ne pas buzzer sur Sandraline et oser se regarder dans une glace ??? c’est honteux ! en plus, Florent dit qu’il n’a jamais entendu ça ! », « Après #marina c’est au tour de #sandraline !!! le jury de @thevoice_tf1 est vraiment à la ramasse. Dégouté. Ils sont effrayés par les voix puissantes et fortes. Bref, ils sont effrayés par les candidats meilleurs qu’eux. », « Venez on la rajoute fort sur les réseaux sociaux et on la fait décoller nous-mêmes puisque ce jury sert à rien à rien #sandraline #thevoice », « Sandraline avait la VOIX, le talent, l’énergie d’une mère qui avait toute sa chance dans the voice mais hélas le jury est sourd et aveugle pour voir et entendre la Voix »,« Elle propose un truc de dingue, personne ne se retourne, alors que la pseudo Vanessa Paradis à la mini voix ça passe, allez vous laver les oreilles #thevoice », « Une saison de m*rde, où les coachs « adorent » mais ne se retournent pas. Une saison où les coachs se rendent comptent que les talents les dépassent et donc se cachent derrière des excuses de merde ! super» ou encore « On se retourne sur des mecs qui chantent pas, mais les vraies voix, on sait pas quoi en faire… je zappe, vais regarder le foot sur canal… »