Très remontée, Vitaa rompt le silence. La star avait en effet fait une fâcheuse découverte à son sujet sur les réseaux sociaux. Voilà pourquoi elle s’est décidée au final à faire une grosse mise au point très cash sur la Toile.

Le duo Vitaa et Slimane étaient attendus cette fin de semaine sur le plateau d’On est en direct ( l’émission nocturne animée par Laurent Ruquier, NDLR) le 20 mars dernier et sur Le 20h30 le dimanche de Laurent Delahousse le 21 mars 2021. A la grande surprise des fans, ils n’étaient venus ni dans l’un ni dans l’autre…Et ont été remplacés à la dernière minute. De quoi provoquer une grande inquiétude chez leurs fidèles fervents.

Ces rumeurs farfelues qui courent sur les réseaux sociaux.


« Comment j’me suis inquiétée quand y’avait pas de story de toi ohlala« , mentionnait une internaute en commentaire du dernier post Instagram de la maman de Liham et Adam. Sans entrer dans les détails, Vitaa révélait avoir été malade. Dans la foulée, la chanteuse informait que leurs apparitions au sein des deux programmes allaient être reprogrammés. Ce qui n’a point convaincu les internautes…Des rumeurs pour le moins farfelues circulaient depuis sur la Toile.

C’est en train de me rendre ouf !


Offusquée par cette fâcheuse découverte, l’acolyte de Slimane a balayé d’un revers de main tous les bruits colportés à son sujet. Fashiontechweek vous rapporte sa petite mise au point.

« Coucou tout le monde, je fais cette petite vidéo pour faire un petit peu le point parce que je suis en train de lire tout et n’importe quoi sur les réseaux, c’est en train de me rendre ouf. Je voulais vous expliquer tout simplement pourquoi on a dû annuler les télés de ce week-end, même si à la base je ne voulais pas forcément raconter ma vie« , lançait-elle d’abord avant de révéler avoir contracté la Covid-19.

« J’ai eu deux jours un peu compliqués, poursuivait Vitaa avant de conclure : « Franchement ça va beaucoup mieux, Dieu merci. On est en train de recaler ces télés, mais bien évidemment je n’allais pas aller contaminer tout le monde. J’étais dégoûtée la première d’avoir à les annuler« .