Victoria Abril fait aujourd’hui beaucoup parler d’elle depuis le scandale du 25 février dernier au cours duquel l’actrice a tenu des propos soit disant complotistes au décours d’une remise de prix conférence de presse, le Premios Feroz (« l’équivalent (en Espagne) des Golden Globes », NDLR). Se voyant attribuer un prix d’honneur pour sa carrière, elle n’a pas manqué ce jour-là de se faire remarquer. Ce fût tout simplement un véritable scandale qu’elle a provoqué là.

Grâce à la télé et à la présentation du programme Un dos tres… responda otra vez, Victoria Abril devient très populaire dans son pays natal.

Parcours de Victoria Abril.


Puis sa carrière prend une dimension internationale à l’entame des années 80, avec le tournage de Mater Amatissima. Le film est présenté à Cannes et rencontre un vif succès.

Son rôle dans Gazon Maudit a contribué à la faire connaître du public français. Victoria Abril ne délaisse pas pour autant sa carrière en Espagne et enchaîne les collaborations prestigieuses. La consécration arrive courant 1990 où elle s’est vue récompenser à deux reprises.

Après une longue absence sur le feu des projecteurs, elle s’illustre sur le petit écran dans la série française Clem depuis 2010, dans laquelle elle incarne Caroline Boissier. Ce n’est qu’en juin 2018 que Victoria Abril annonce son départ de la série en question.

« J’en ai assez de cette farce » !


« C’est comme un feuilleton télévisé, il y a la première vague, la deuxième, on en est à la troisième avec le variant anglais, il va y avoir le variant californien, le sud-africain, qui est plus grave, le brésilien… », laissait entendre Victoria Abril comme rapporté par le journal espagnol La Vanguardia. Elle ne s’est pas arrêtée là et explose carrément de colère : « J’en ai assez de cette farce. On ne peut pas vivre dans la peur. Il y a quelque chose de pire que de perdre la vie, c’est de perdre la raison de vivre. Alors ça suffit, non ? »

Plus sceptique encore pour ce qui est de la campagne de vaccination, Victoria Abril a fait usage de fausses informations que les complotistes véhiculent afin d’appuyer ses dires. « Ils nous empoisonnent ! Si je dois passer pour une complotiste, alors soit. », lâchait-elle sans filtre.