Vianney dit stop aux « déferlements de haine » qui le visent depuis sa première apparition sur le fauteuil rouge de The Voice 2021. Des critiquent dont il s’en tapent complètement mais qui blessent profondément ses proches. Ses confidences!

Au cours de l’entretien accordé pour le compte de Psychologies, Vianney dit stop aux « déferlements de haine« . Il est d’abord revenu sur sa première expérience en qualité de coach dans The Voice, la saison en cours de diffusion avant de s’attarder sur un autre point. Il s’agit particulièrement du revers de cette nouvelle notoriété qu’il a acquis depuis peu.

Les débuts difficiles de Vianney dans The Voice.


Contrairement à ses trois acolytes qui sont déjà des habitués du fauteuil rouge, Vianney a bien dû chercher sa place à un moment donné. Cela n’a pas été une aussi mince affaire.

A peine, le chanteur de 30 ans n’ait eu le temps de se mettre dans ce nouveau rôle qu’il se retrouve dès lors sous le feu des critiques. Tous ses faits et gestes prêtaient à des critiques. Allant de ses choix de talents en passant par ses remarques. Et même pour sa manière de se tenir dans le fameux fauteuil.

Surpris, il avait un temps brisé le silence à ce sujet. « J’ai trouvé ça dingue de voir autant de réactions et pour être honnête je ne sais pas trop quoi dire sur le sujet« , admettait-il au micro de Télé-Loisirs. À part que malheureusement, je suis comme ça »

« Depuis que j’ai rejoint le jury de The Voice, j’ai droit à des déferlements de haine sur Twitter« , révélait-il sans ambages. Si le compagnon de Catherine Robert assure ne pas « prêter attention aux vents contraires« , c’est loin d’être le cas de ses proches. Ces derniers ne peuvent rester insensibles face à toute cette situation.

« Ça blesse mes proches, mon équipe » !


« Ça blesse mes proches, mon équipe. Moi pas, avait-il précisé. J’ai décidé que je n’en avais rien à faire. C’est comme si la vie me glissait dessus : j’ai du mal à me rappeler de moments où je n’étais pas bien, racontait l’interprète de Beau-papa. Ou alors, ils n’ont pas duré« .

Vianney de révéler son secret : « Quand quelque chose ne va pas, je change de cap. Je me suis toujours donné cette liberté : dire stop, penser à moi, réorienter. »