Une femme sort de nulle part et accuse Diam’s. Elle affirme, preuves à l’appui, que cette dernière lui a volé son mari et détruit par conséquent son foyer. Les détails.

L’ancienne star du rap français est rattrapée comme on dit par son passé. En effet, une femme accuse Diam’s d’un fait très grave. Une situation qui va à l’encontre de sa conviction morale et religieuse.

Selon plusieurs sources concordantes, cette histoire se serait produite courant 2018. Sara, la principale victime ne se remet pas encore de cette douloureuse séparation.

« Diam’s l’a contacté. Elle avait lu un article qu’il avait publié dans L’Obs, dans lequel il expliquait qu’être salafiste ne l’empêchait pas d’aimer« 


Avant cette année 2018, Sara partageait sa vie avec Faouzi Tarkhani, l’actuel mari de Diam’s. Au moment de leur rupture, la jeune femme a accepté de se confier à la rédaction du magazine Closer.

L’entrevue datait de mai 2018. Elle se sentait trahie par son compagnon. Elle était au courant de leur relation avant que l’écrivain avait pris la décision de l’abandonner.

« Diam’s l’a contacté, précisait-elle. Elle avait lu un article qu’il avait publié dans L’Obs, ajoutait-elle encore. Dans ces écrits, il expliquait qu’être salafiste ne l’empêchait pas d’aimer le camembert, Flaubert et l’école de la République. »

« J’en veux à ces deux grands manipulateurs, qui dissimulent la vérité à leurs fins personnelles ! Mon mari s’est débarrassé de nous comme des paquets.« 

A cette époque, Sara et Faouzi Tarkhani étaient encore « marié[é] et ce « depuis presque dix ans« . Ils sont l’heureux parents de « trois enfants« . Leur divorce a été prononcé en Tunisie.

« J’en veux à ces deux grands manipulateurs, affirmait-elle. Ils dissimulent la vérité à leurs fins personnelles, chargeait-elle. Mon mari s’est débarrassé de nous comme des paquets, regrettait-elle avec beaucoup d’amertume. Quant à cette femme, en faisant allusion à Diam’s, elle m’a pris mon mari. Ce qui a détruit mon foyer. Elle ne s’applique pas les leçons qu’elle fait aux autres« , a-t-elle terminé.

Une peine qui a affecté également leurs trois enfants. La jeune femme avait même précisé que ces derniers sont « malheureux« . Une triste histoire qui risque de ruiner pour de bon la côte de popularité de celle qui a choisi la voix de l’Islam.