Un des finalistes de la Star Academy vient de rompre le silence sur une histoire pour le moins déchirante. L’ancien locataire du château de Vive-Eaux à Dammarie-les-Lys est surtout revenu sur ce geste qu’il a été amené à faire et qui l’a marqué à vie. Fashiontechweek vous raconte absolument tout dans les moindres détails.

L’une des nouvelles d’un finaliste de la Star Ac 1 que la rédaction de Fashiontechweek a déniché pour vous n’est pas des plus réjouissantes. Il s’agit pour cette fois de Mario Barravecchia, finaliste de la Star Ac en 2001. Il a été rappelez-vous, battu en finale par Jenifer.

Mario Barravecchia : Qu’est-il devenu depuis la Star Ac?


Dans la foulée, il rencontre un certain engouement avec son album Mario Barravecchia mais le chanteur n’arrive pas à s’imposer. En 2006, il rejoint la troupe de la comédie musicale Salut Joe, en hommage à Joe Dassin. Le spectacle rencontrant un certain succès, ils partent en tournée.

Après l’échec de son opus Intimo, il se reconvertit et lance Welcome Magazine, journal spécialisé dans la gastronomie, la culture et les voyages. Il s’investit dans la vie culturelle de Beaune, en créant en 2012 le Côte d’Or Festival Song, afin de promouvoir les jeunes talents de la région.

« Une maladie qui ne se soigne pas » !


Mario Barravecchia a traversé courant 2009 un terrible drame qu’il n’acceptait d’en parler que plus d’une décennie plus tard. Son père avait été diagnostiqué cette année-là de la maladie de Charcot. « Une maladie qui ne se soigne pas », indique le chanteur. Ne souhaitant pas vivre « comme un légume« , il choisit l’euthanasie, autorisée en Belgique.

C’est l’ancien élève du télécrochet qui a alors après concertation avec son père, pris cette terrible décision. « C’est le médecin qui vient vous voir et qui vous explique comment ça va se faire. C’est un document très simple qu’on vous fait signer. (…)Le dernier jour est arrivé(…)On l’avait rapatrié à la maison. […] J’ai voulu respecter sa volonté en débranchant ses deux machines. (…)Je me souviens de ce geste qui peut paraître simple mais qui est tellement compliqué et qui restera toujours gravé dans ma tête », confiait-il non sans émotion à Femme Actuelle.