C’est à Christophe d’accueillir ses concurrents ce jeudi dans un dîner presque parfait spécial Ch’tis. Il s’est donné tous les moyens pour satisfaire l’envie de chacun d’entre ses invités sauf que cela n’empêchait point Maryvonne de lui faire des remarques pour le moins négatives. Lassé, il ne se faisait pas prier pour la remettre à sa place au point que la principale intéressée a fini en larmes.

Maryvonne, Yacin, Tressia et Gaëlle ont tous les quatre répondus présents à l’appel pour le dîner chez Christophe. Pour ce jeudi 4 mars, celui-ci proposait dans Un dîner presque parfait un repas pour le moins original. Il a tenu à satisfaire les desiderata de chacun de ses convives. Autant Maryvonne que Yacin ont chacun eu un traitement de faveur.

« C’est un manque de respect « .


Bien que cela ne lui a pas épargné les critiques négatives de Maryvonne tout au long du dîner. De quoi finir par offusquer l’hôte du jour. « Je vais être honnête avec toi, tu critiques beaucoup mais tu ne manges pas beaucoup, lui lançait-il en pleine figure avant de rajouter : « Je trouve que c’est un manque de respect ». Pour montrer son mécontentement, Christophe de rajouter : « Si je gagne, honnêtement, je pars en voyage avec Maryvonne. On part loin mais je reviens seul ».

Des propos qui ont eu le don de susciter le fou rire de toute l’assistance…Du moins, c’est ce qu’il paraît. Peu après la petite remarque de l’hôte du jour, Maryvonne éclata en sanglots. Tressia, Gaëlle, Yacin et même Christophe se sont alors empressés à se rapprocher d’elle afin de la réconforter : « C’est un petit coup de blues et c’est tout. Parce que c’est la fin », indiquait-elle par la suite. De quoi pousser les quatre autres à lui faire un gros câlin.

 » Il m’a fait mal au cœur  » !


Ce n’est qu’en coulisses que Maryvonne ait lâché le morceau : « Ils m’ont dit “Pourquoi tu pleures ?” Je leur ai dit “Parce que demain c’est la dernière” alors que ce n’est pas pour ça. J’ai tellement mal pris les affronts que Christophe a dit devant tout le monde que c’est pour ça que je me suis mise à pleurer. Il a mal agi. Franchement là, il m’a fait mal au cœur ».