Désormais visage emblématique de Touche pas à mon poste, Kelly Vedovelli y brille autant par sa beauté que par son franc-parler. Qui s’y frotte s’y pique et ce n’est pas Cyril Hanouna qui dira le contraire. Critiquée sur son poids, la chroniqueuse ne s’est pas fait attendre pour remettre son détracteur à sa place.

Qu’elle soit critiquée pour ses prises de positions, pour son poids ou pour quoi que ce soit d’autres, Kelly Vedovelli ne se laisse jamais piétiner par ses détracteurs. Elle ne manque jamais à chaque fois de les répondre. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la chroniqueuse n’est pas allée de main morte.

Cyril Hanouna en froid avec Kelly Vedovelli.


Cyril Hanouna lui-même en a fait les frais. En débattant ce mardi 2 février sur Mon admirateur secret, le programme de Julia Vignali sur M6, il se trouve que la chroniqueuse a été quelque peu en désaccord avec son boss. Celui-ci de s’emporter et de la sommer de quitter son plateau. Sans passer par quatre chemin, l’atout charme de la bande d’interroger son interlocuteur : « Quand on n’est pas d’accord avec vous, on doit partir« .

Kelly Vedovelli d’en effet reprocher à Cyril Hanouna de « ne pas ( les laisser) pouvoir parler » à chaque fois que l’un d’entre eux va à l’encontre de son avis.

Pour cette fois, c’est à un internaute qu’elle a réglé ses comptes. Celui-ci l’a en effet dézingué sur son poids en story Instagram de l’acolyte de Bernard Montiel. Ce à quoi elle a, sans surprise, répliqué de suite et comme à son habitude, elle a été très cash !

Kelly Vedovelli agacée, sort ses griffes.


Kelly Vedovelli a ensuite pris soin de partager une capture de leur conversation. En effet, en réaction à sa story, l’internaute en question lui a demandé si elle n’avait pas un peu, ces derniers temps, délaisser son régime.

Ensuite sur sa seconde story, il lui a encore fait la remarque que personne ne mettait de masque de protection dans la petite party où elle avait assisté. Des interrogations qui ont eu le don de vexer la principale intéressée qui lui a de suite répondu : “Dans ton c**”.