Pour le retour de Top Chef 12 sur le petit écran, un candidat balance sur leurs conditions au cours du tournage. Ils étaient enfermés 24H/24 au sein d’un hôtel. Comme il l’avait raconté, il avait l’impression de revivre une sensation du déjà vu, une ambiance genre un programme de téléréalité comme le « Loft Story ».

15 candidats font partie de cette 12ème édition de Top Chef dont Thomas Chisholm, un chef Franco-américain passionné de gastronomie qui a passé toute son adolescence en France et travaillé au passage pour de nombreux restaurants étoilés.

Il ne pensait pas « avoir le niveau pour participer à la version française ».


Contre toute attente, il s’est vu qualifier pour prendre part à Top Chef et pourtant il ne pensait pas du tout « avoir le niveau pour participer à la version française ».

« J’espérais faire l’Américaine où les exigences sont plus faibles. Un ami a participé à la saison 11, j’avais également proposé ma candidature mais je n’ai pas été retenu. Ils m’ont rappelé en juin pour la saison 12 car ils pensaient s’être trompés. J’ai un peu hésité car j’avais encore la déception du refus mais j’ai rapidement accepté », confiait-il dans les colonnes de L’Indépendance.

Thomas Chisholm raconte avoir été enfermé avec les 14 autres candidats lors du tournage de cette douzième édition. Ils ne devaient avoir aucun contact avec le monde extérieur sous peine de contracter le Covid-19 qui risque de les éliminer sur-le-champ.

 » On était logé dans un hôtel que l’on ne devait absolument pas quitter, même les jours “off” »


Pour ceux qui sont parvenus jusqu’en finale, ils ont donc cohabité ensemble durant près de deux mois. « On a tourné d’octobre à décembre. On était 15 candidats logés dans un hôtel que l’on ne devait absolument pas quitter, même les jours “off” », révélait le candidat. Et chacun suivait les recommandations à la lettre pour ne surtout pas risquer d’être éliminé d’office.

« En étant enfermés tous ensemble, on a développé des liens forts », se souvînt alors Thomas Chisholm. « C’était, avouait le chef, une colonie de vacances partagée par de jeunes chefs qui vivaient ensemble 24h/24. C’est presque devenu une téléréalité », genre le « Loft Story » mais à la différence hors-caméra !