Lorsque les gens disent qu’il faut s’attendre à tout avec la tombe de Johnny Hallyday, ce n’est pas une parole en l’air. Vous serez de cet avis en découvrant cette folle histoire. Voici les détails.

Depuis son enterrement organisé le 9 décembre 2017, la tombe de Johnny Hallyday reste la mieux entretenue de toutes les célébrités de son acabit. Même le roi du pope Mickaël Jackson n’y a pas droit, comme le précisent bien nos confrères du Figaro. Le papa de David Hallyday, Laura Smet, Jade et Joy « bénéficie d’un service VIP » post-mortem.

Laeticia Hallyday a pensé à tout pour la tombe de Johnny Hallyday


C’est l’ami en commun du couple qui se charge quotidiennement de réaliser tous les travaux. Mandatée par Laeticia Hallyday , cette personne a pour mission principale de préserver la beauté du lieu. Tous les jours, l’homme s’engage à l’entretien et à la décoration de la sépulture du rockeur située à Saint Barthelemy.

Mais il ne prend jamais d’initiative sans consulter d’abord la veuve du Taulier. Il s’agit en effet de Jean-Pierre Millot. Ce dernier a croisé la route de chanteur dans les années 1975.

Et depuis près de 4 ans après sa disparition, le 5 décembre reste le jour le plus marquant. Dès le « petit matin, je vide complètement le marbre de la tombe. Puis j’installe la fameuse composition que je réalise loin des regards. Au coucher du soleil, Laeticia prend la relève et organise une veillée« , raconte Jean-Pierre Millot au micro de la rédaction du Figaro.

« Johnny le voulait ainsi« 


« Aujourd’hui, poursuivait-il, il y a moins de fans venus de métropole à cause de la Covid-19. Mais en période normale, soulignait-il, il peut y en avoir jusqu’à 120 visiteurs par jour. Et tout ce beau monde, chacun apporte sa petite offrande, un galet gravé, une plaque, etc., ajoutait-il. « Si on laisse tout, rien n’est lisible. Il faut organiser tout cela pour que les fans voient une tombe entretenue comme au premier jour. C’est moi et personne d’autre qui s’en occupe« , mentionnait-il encore sous un ton de fierté. « Johnny le voulait ainsi. C’était un sujet de discussion entre nous depuis des années », a-t-il conclu.