Pour la seconde audition à l’aveugle de The Voice 10, une nouvelle pléiade de jeunes talents va tenter pour cette fois de glaner une place dans l’une des équipes des quatre jurys du télécrochet. Les inconditionnels du jeu ont découvert un Vianney en larmes lors de la prestation d’un certain Tarik. Ce dernier qui a interprété sur scène son propre texte.

C’est la première fois de toute l’histoire de The Voice que l’on ait vu un candidat proposer un slam pendant les auditions à l’aveugle. Il s’agit de Tarik, le jeune homme de 21 ans qui a interprété Chemins de traverse, un titre de Grand Corps Malade.

Du jamais vu dans The Voice.


Par ailleurs, il écrit lui-même ses propres textes. « Mon quotidien, je vais à l’école de kiné, et le soir j’écris. J’ai commencé à écrire mes compos de rap il y a deux ans et demi(…)Et en fait, le fait d’écrire m’avait plu. Je m’étais découvert une passion sur le moment(…)Et je ne me suis jamais arrêté. »

Avant de poursuivre : « J’ai composé sur les violences conjugales, l’avortement, l’inégalité. Des thèmes d’actualité sensibles ».

Marc Lavoine fût le seul d’entre les coach à s’être retourné. « Vous écrivez aussi ? C’est quoi les titres de vos textes par exemple ? », lui interrogeait-il. « Il y a une chanson que j’ai écrite qui s’appelle Mon chéri », lui rétorque-t-il. « On peut avoir un petit bout comme ça ? », lui demande Amel Bent.

« Mon fils ne m’en veut pas mais je vais devoir t’avorter  » !


Et Tarik, accompagné par le pianiste, d’interpréter son texte. « Mon fils je te regarde mais doucement tu disparais, alors je m’accroche à toi et au rêve que tu étais, car oui tu n’es pas né et je ne te verrais jamais, mon fils ne m’en veut pas mais je vais devoir t’avorter », slamait le jeune talent.

De quoi faire fondre Vianney au point de pas pouvoir dire un mot. « J’arrive pas à parler, je suis désolé », s’était excusé le chanteur de 29 ans. « Beh mon petit poulet, qu’est-ce qu’il se passe ? », s’inquiétait Marc Lavoine qui a demandé à ce que lui soit accordé « une petite pause » afin qu’il se remette de ses émotions.