Enormes tensions dans The Voice 10. Un candidat parle et balance du lourd sur les coulisses de cette nouvelle saison. La rédaction de Fashiontechweek vous livre les détails.

Le stress se fait de plus en plus ressentir…Il ne faut pas omettre qu’à tout moment, tout peut basculer. Il arrive parfois à ce que l’esprit de compétition prenne le dessus…Logiquement les tensions viennent avec.

Cette redoutable règle des Battles.


De plus, les nouvelles règles du jeu s’avèrent cette année plus redoutables. Notamment avec le retour du « vol des talents ». La tension était à son comble lors des Battles de ce samedi 03 avril 2021. Ces tensions ne se limitent pas en effet que sur la scène de The Voice, elles s’étendent jusque dans les coulisses. La compétition bat son plein dans The Voice. Un candidat du télécrochet sort du silence et balance sur la réalité dans les coulisses.

Le candidat en question n’est autre que le benjamin du groupe, Edgar le talent de 17 ans. Le jeune homme continue pour l’heure son aventure puisqu’il a été sauvé par son coach Florent Pagny après s’être affronté dans les Battles avec Vanina.

Comme l’on peut lire dans les pages du magazine Public, Edgar a rencontré de vives tensions en coulisses. Déjà qu’il ne s’attendait pas à faire face à la choriste d’Amel Bent, plus expérimentée en la matière. De quoi mettre la pression à Edgar. Déterminé comme il est, il ne s’est tout de même pas laissé intimidé par ce détail. Sa force d’esprit l’a beaucoup aidé et ça a bien payé. Il a fait sensation sur scène et a su convaincre son coach de miser sur lui.

Edgar aurait-il eu des démêlés avec son adversaire Vanina ?


En pleine préparation des Battles, Edgar a dévoilé l’ambiance tendu en off. Ça s’est plutôt bien passé même s’il y a eu quelques tensions », révélait-il dans Public. Aurait-il eu des démêlés avec son adversaire Vanina ? Que nenni.

« Des tensions oui, admettait-il. Mais ce n’était pas la guerre », rajoutait-il afin que l’on ne puisse pas interpréter ses propos de travers. On voulait tous les deux poursuivre l’aventure donc on défendait notre place ».