Un des candidats de cette dixième édition de The Voice balance sur l’ambiance qu’il y a en coulisses. Le talent reconnaît qu’il y a bel et bien « eu des tensions ! ». La rédaction de Fashiontechweek vous dit tout ce qu’il faut savoir dans les détails près.

Edgar a encore fait sensation ce samedi soir en direct du plateau de The Voice. Le jeune talent de 17 ans d’ensuite lâcher sans relâche qu’ »Il y a eu des tensions ! » en coulisses. S’il a été surpris d’avoir à affronter Vanina, il peut tout de même se satisfaire de pouvoir poursuivre son aventure puisque son coach, Florent Pagny, avait penché la balance en faveur d’Edgar.

« C’était compliqué pour moi(…)Il y a eu quelques tensions » !


« C’était compliqué pour moi de me retrouver face à Vanina qui est déjà super expérimentée. Je suis l’un des plus jeunes de la saison donc c’était difficile. J’ai donc essayé de faire du mieux que je pouvais. Ça s’est plutôt bien passé même s’il y a eu quelques tensions« , révélait le jeune adolescent.

Edgar de s’assurer tout de même de bien se faire comprendre. « Des tensions oui, mais ce n’était pas la guerre » puisque se justifiait-il, « On voulait tous les deux poursuivre l’aventure donc on défendait notre place. On savait que l’un d’entre nous allait être éliminé donc c’était, confiait encore Edgar, stressant. Mais globalement, assurait-il. On s’est bien entendus« .

« C’est la choriste d’Amel ( Bent, NDLR) donc ça va être dur ».


Dans la foulée, révélait-il, il ne se laissait pas du tout intimider par son adversaire. « J’ai rencontré Vanina le jour où Florent Pagny nous a annoncé dans le foyer ses choix pour les battles. Directement après, d’autres talents sont venus me voir en me disant « Tu sais, c’est la choriste d’Amel ( Bent, NDLR) donc ça va être dur ». Mais je ne me suis pas arrêté là-dessus. »

Quelle ne fût pas la surprise des internautes lorsque ce samedi 03 avril 2021, ils ont constaté le retour du public durant cette nouvelle épreuve des Battles diffusée sur TF1. De quoi avoir provoqué une véritable vague d’interrogations sur les réseaux sociaux au point que la production a dû s’expliquer.