Dernièrement, Marc Lavoine s’est pris beaucoup de plaisir pour tenir en haleine les fidèles téléspectateurs de The Voice. Avec le lancement de la dixième saison, le chanteur suscite de plus en plus la curiosité générale avec sa propre façon à lui de tenir ses lunettes. Au bout de plusieurs semaines de suspens dont lui seul connait le secret, il décide de tout expliquer ce geste jugé « bizarre » dans les colonnes de Télé-Loisirs.

Si Vianney attire beaucoup de regard à cause de sa manie à ne pas se tenir en place, Marc Lavoine, pour de nombreuses raisons, n’es est pas moins. Depuis le premier jour du lancement de la saison 10 de The Voice, ce dernier reste le coach le plus commenté de la Twittosphère.

« Marc, ne porte pas tes lunettes à la télé » » !


Les internautes se posent mille et une questions sur sa façon peu habituelle de tenir ses lunettes. En effet, au lieu de les percher, comme tout le monde, sur son nez, l’artiste préfère les tenir avec ses mains et les place juste devant ses yeux.

Interrogé par nos confrères de Télé-Loisirs, Marc Lavoine s’est porté volontaire pour tout expliquer. « Mon producteur, Pascal Nègre, m’a dit « Marc, ne porte pas tes lunettes à la télé »« , rapportait-il en affichant un sourire malicieux. « Pour The Voice, je mets mes lunettes dans ma poche et je les sors pour lire mon cahier« , ajoutait-il.

« J’aime bien les approcher de mon œil et ensuite de l’artiste » !


« Et de temps en temps », a-t-il poursuivi, « je sors mes lunettes pour pouvoir zoomer, et mieux voir les talents. Parce que depuis petit, j’ai des problèmes de vue, c’est comme ça ». Pour revenir à sa manie, « j’aime bien prendre mes lunettes, les approcher de mon œil et ensuite de l’artiste, ça fait l’effet d’une loupe », expliquait-il.

Tout est question de stratégie car le chanteur estime que les candidats se retrouvent « quand même assez loin ». « Vous, vous avez les caméras qui filment les gros plans, pas nous ! Nous, on ne les voit vraiment que le soir, à l’after avec Nikos », confessait-il. Et « C’est seulement à ce moment-là qu’on se rend compte de l’impact qu’ils ont à l’image… », a-t-il toujours fait mention.