« Terriblement seule », Brigitte Bardot livre un témoignage bouleversant. Découvrez l’intégralité de ses confidences dans les colonnes du Monde.

« Terriblement seule« , Brigitte Bardot a livré un témoignage déchirant lors de son interview accordée ce 26 avril dans les colonnes du Monde. Brigitte Bardot ne manque pas de témoigner son mécontentement face à « l’indifférence du gouvernement envers la souffrance animale« .

Cette campagne d’affichage qui lui a valu de s’attirer les foudres des chasseurs.


La Fondation Brigitte Bardot a récemment lancé une campagne d’affichage dénonçant les accidents de chasse, provoquant ainsi la colère des chasseurs.

Une campagne avec un slogan soigneusement choisi. Peut-on lire : « Chasseurs, sauvez des vies, restez chez vous« . Depuis ce fin mars, ses affiches sont visibles sur près de 1.500 panneaux en France. Scandalisé par l’initiative en question, les organisations de chasse entend déposer plainte pour diffamation.

L’ancienne star de cinéma vient d’ailleurs de porter son avis sur la question au cours d’un entretien accordé au journal Le Monde. Rappelons-le, c’est depuis le courant de l’année 1973 que l’épouse de Bernard d’Ormale a mis un terme à sa carrière d’actrice pour se consacrer pleinement à la défense des droits des animaux.

« Le seul truc qui m’importe, c’est d’arrêter la barbarie qui fait souffrir les animaux.« , assurait celle qui avait par le passé une réputation de croqueuse d’hommes. Brigitte Bardot avoue être « terriblement seule » dans ce combat. Et pour cause, le gouvernement est complètement insensible à cette cause.

Brigitte Bardot dénonce cette « indifférence du gouvernement envers la souffrance animale. »


Il ne verse aucun sou pour le compte de la fondation. Par ailleurs, BB dénonce également cette « indifférence envers la souffrance animale. » La star de 86 confie en être « affectée profondément » de cette situation. Toutefois, elle a de l’espoir. « Les jeunes générations, je crois, ont compris que le monde court à sa perte si on ne réagit pas de façon urgente« , rajoute Brigitte Bardot.

« Voilà un nouveau gouvernement de grande envergure au milieu duquel je ne vois aucun représentant de la protection animale, » s’était-elle exclamée juste après la composition du gouvernement Castex. Elle avait en effet déploré à l’époque que même un « petit secrétariat d’Etat » n’ait pas été mis en place « en cette poussée de retour à la nature ».