Laurent Bignolas poussé vers la porte de sortie ? Il ne ferait plus cette prochaine saison, partie de l’équipe de Télématin…Et le comble dans tout ça : il n’en a même pas été informé. Le présentateur brise le silence et en profite pour régler ses comptes.

Comme on peut le lire dans les colonnes du Parisien, Laurent Bignolas serait sur le départ. Le quotidien rapporte que le présentateur est sur le point de quitter Télématin sans qu’il en a été prévenu.

Laurent Bignolas ne rempilera donc pas pour cette prochaine saison. « Ne manque plus que le tampon officiel de la direction de France Télévisions, qui doit le recevoir et définitivement sceller son sort dans les prochains jours« , indique-t-on dans Parisien.

« Si je dois arrêter, ça sera un peu brutal » !


Contacté à cet effet par l’équipe du Parisien, Laurent Bignolas n’a point dissimulé en avoir été surpris. « Ah bon, Télématin, c’est fini pour moi ? Vous me l’apprenez ! », confiait-il sans ambages.

Toutefois, il l’a tout de même bien pris. « Si je dois arrêter, ça sera un peu brutal. Mais je peux très bien le comprendre. Peut-être que j’ai scié la branche sur laquelle j’étais assis ? Je me suis souvent remis en question. Déjà, quand on m’a demandé de succéder à William Leymergie, je leur ai dit : ‘Vous êtes sûrs, je suis la bonne personne ?’ Aucune place ne nous appartient. Il y aura toujours quelqu’un pour nous remplacer. J’ai eu l’impression de rendre service. Je partirai avec le sourire« .

Laurent Bignolas ne fait pas l’unanimité.


Celui qui sera prévu le remplacer aurait, toujours selon le quotidien déjà été trouvé. Dans la foulée, cela ne sous-entend en rien la fin de son contrat avec le groupe France Télévisions comme l’a précisé un cadre du service public : « C’est un vrai passionné. Quoi qu’il en soit, il sera à l’antenne« .

Bon nombre d’éléments expliquent en effet cette décision pour le moins inattendue. Sans parler des audiences en berne, son attitude souventes fois dénoncée par les chroniqueurs de l’émission y sont également pour quelque chose.« On a pu critiquer William Leymergie, mais à côté de Laurent Bignolas, c’est un enfant de chœur », révélait un des salariés du team.