Retour sur ce grave accident qui a failli coûter la vie à Sylvie Vartan. Un accident qui lui a défiguré le visage. Un vrai cauchemar pour la mère de David Hallyday.

De 1963 à 1980, Johnny Hallyday et Sylvie Vartan ont vécu une histoire d’amour passionnelle sous les regards des Français. Leur rencontre a fait naître également une longue collaboration artistique, donnant lieu à de nombreux duos et des spectacles où ils ont partagé la scène. D’ailleurs, Sylvie Vartan a été la première femme de sa vie avec laquelle il a eu son fils unique, David Hallyday.

Sylvie Vartan gravement touchée…Sa tête avait traversé la pare-brise.


Complètement éprise de Johnny Hallyday, il était impossible à Sylvie Vartan de se séparer du rockeur. Et ce, même lors de ses tournées. Un amour qui a pu lui coûter très cher. A une époque, les deux icônes avaient bien failli trouvé la mort ensemble dans un grave accident de voiture. C’était il y a plusieurs décennies de cela. Le couple se trouvaient tous deux entre le trajet reliant Strasbourg et Besançon. Ils y allaient pour dans le cadre du concert de Johnny Hallyday.

C’était le 20 février 1970, il faisait froid, la route a été très glissante. Non loin de Belfort, Johnny Hallyday sort de la rouge et heurte un aqueduc en béton. Arrivé au mythique lieu d’accident qui porte désormais l’appellation « virage de Johnny« , le mal a été fait. Le père de David, Laura Smet, Jade et Joy Hallyday avait tout juste eu le nez cassé. Sa grande taille a permis de l’épargner. S’il s’en est sorti sans mal, ça n’a pas été le cas de Sylvie Vartan.

La compagne de Toni Scotti a été plus gravement touchée. Sa tête avait en effet traversé le pare-brise, et une large plaie a barré son visage.

D’où vient cette grande affection de Sylvie Vartan pour New-York ?


Ce qui lui a valu de longues semaines d’hospitalisation à New York, au sein d’une clinique spécialisée dans la chirurgie esthétique. Sylvie Vartan avait bien failli être défigurée. La grand-mère d’Ilona et Emma Smet y est restée pendant six mois. Elle en avait profité pour prendre des cours de danse et en passant, apprendre les « shows à l’américaine« . C’est de là que naquit son amour pour les Etats-Unis.