Après l’overdose au GBH de Loana, Sylvie Ortega est plus que jamais sous le feu des critiques. Elle est pointée du doigt d’avoir fourni la drogue à l’ex-Lofteuse. De quoi faire surgir des histoires douloureuses de son passé. Marre d’être la cible des attaques, la mannequine s’est emparée de son fil Instagram et en a profité pour accabler comme pas possible Sheila, sa « moins que rien » de belle-mère !

Après une âpre guerre judiciaire, Sylvie Ortega Munos continue de s’en prendre à Sheila. En témoigne l’article qu’elle a partagé ce samedi 27 février dans sa story : « Sheila vengeance froide contre Sylvie Ortega, Loana en renfort« .

La réponse cinglante de Sylvie Ortega.


Ce à quoi la mannequine n’a pas laissé sans réponse : « Eh bien la vengeance ne va pas vous porter bonheur mais encore un procès au cul auquel je vais encore gagner ! Ludo avait raison, vous êtes une garce et une moins que rien. »

Rappelons-le, le 7 juillet 2017, Sylvie Ortega Munos perdait l’homme de sa vie, Ludovic Chancel décédé du haut de ses 42 ans. La douleur laissant place à la haine…S’en est alors suivi un amer règlement de comptes avec Sheila, la maman de son regretté époux. Elles se sont toutes deux attaquées des mois durant par médias interposés et a fini devant la justice.

Sheila est allée jusqu’à la poursuivre pour diffamation après qu’elle ait insinué qu’elle avait « sa part de responsabilité » dans la mort du défunt. Au terme d’un premier procès, la justice n’avait pas donné gain de cause à Sheila, qui avait ensuite renoncé à son appel.

 » Vous faites de moi la grande serial killeuse de France » !


Plus tôt sur Instagram, Sylvie Ortega a évoqué les accusations dont elle a fait l’objet après la mort de son compagnon. « Tout le monde, se rappela Sylvie Ortega disait que j’ai tué Ludo. Des accusations très très graves, si j’avais tué mon mari, je serais en prison, je n’ai jamais fait de garde à vue. Il n’y a aucune accusation contre moi. (…) Vous faites de moi la grande serial killeuse de France en l’espace d’une journée« .

Conviée ce 22 février dans Touche pas à mon poste, Benjamin Castaldi l’avait sans équivoque accusé d’être celle qui a fourni les stupéfiants au fils de Sheila sans compter à Loana.