Cela fait bien trop longtemps que Stéphane Vanhandenhoven a disparu des écrans. Les interrogations se multiplient notamment du côté des fans de l’acheteur Belge qui se demande réellement si cela n’aurait pas une autre cause que la Covid-19. L’antiquaire de 59 ans d’enfin révéler cette cause très grave derrière sa longue absence.

Si son absence a été jusqu’à aujourd’hui mise sur le compte du Covid-19…Elle semble tout de même s’éterniser. Qui plus est, l’acheteur Belge manque beaucoup trop à ses fervents admirateurs. Il est réclamé, enquêté à chaque fois qu’il poste une publication sur son Instagram. « J’étais sur le plateau le 25 février, très déçue de ne pas vous y avoir vu, à bientôt « , lui écrivait une fan à laquelle il a répondu : « J’en suis le premier désolé« .

« J’ai eu un vrai problème » !


Cela fait déjà des semaines que Stéphane Vanhandenhoven désertait le plateau d’Affaire conclue. Ce n’est maintenant que l’acheteur s’est enfin décidé à se dévoiler. Il apprenait auprès de la Dernière heure avoir été il y a peu en déplacement au Liban suite aux ravages du 4 août 2020 afin de récolter des fonds. Des fonds destinés à venir en aide aux enfants.

C’est au décours de ce voyage en particulier que le grand ami de Caroline Margeridon a découvert qu’il avait de sérieux pépins de santé. « J’ai eu un vrai problème, confiait-il. J’y allais pour aider un hôpital et j’ai eu une attaque cardiaque« . Et de rajouter avoir été complètement « lessivé par ce petit incident cardiaque. »

« Tout ça cause de la clope et d’une surcharge pondérale. Je dois me calmer. » 


« C’était, indiquait encore Stéphane Vanhandenhoven. La veille de mon retour du Liban mais les médecins là-bas ont été extraordinaires. Depuis lors, mes activités sont donc un petit peu au ralenti. »

L’antiquaire de 59 ans doit désormais donc se ménager…Il est depuis contraint de mettre la pédale douce sur certaines de ses activités notamment télévisuelles. Et l’acolyte de Julien Cohen d’expliquer : « Tout ça cause de la clope et d’une surcharge pondérale. Je dois me calmer. J’en suis sorti avec un peu de chance mais les soins libanais prodigués ont été extraordinaires. »