C’est à une bien improbable tatouage que les abonnés de Stéphane Plaza ont eu droit ce samedi 24 avril sur les réseaux sociaux. Incroyable ! Fashiontechweek vous raconte tout dans les moindres détails.

Découvrez ce surprenante et improbable tatouage révélé il y a peu par Stéphane Plaza.

Il s’est en effet emparé ce samedi 24 avril de son fil Instagram pour publier la photo de sa prochaine candidate dans Recherche appartement ou maison. Il s’agit en effet d’une quinqua répondant au nom de Carole, une grande fan de Stéphane Plaza.

Stéphane Plaza fait déchaîner certaines passions.


Et pour le prouver, elle s’est même fait tatouer le visage du roi immobilier sur son avant-bras. Fallait vraiment oser ! L’agent immobilier se donne toujours les moyens de trouver la perle rare pour ses nombreux clients. Voilà pourquoi ils ont toujours été nombreux à solliciter ses services. Pour dire vrai, le BFF de Karine Le Marchand fait déchaîner certaines passions. En tout cas, c’est ce que laisse entendre son dernier post Instagram.

Une attention particulière qui a eu le don de faire plaisir au principal concerné. « Et le 21e tatouage de Carole est ????…. BIBI ! INCROYABLE, mais vrai. Après les tatouages Johnny Hallyday, la première tatouée Stéphane Plaza« , avait-il mis en légende du cliché en question. Le tatouage est « mieux que l’original !, reconnait Stéphane Plaza. « Un vrai Plaza tout en encre, exécuté à la ride près. Alors maintenant on n’a pas intérêt à s’engueuler avec Carole ! Parfois les clients de Recherche appartement ou maison m’ont dans la peau… ça veut bien dire qu’on fait des heureux« , poursuivait-il visiblement très réjoui de l’attention.

Ces clients pénibles à qui il a eu affaire.


Mais il faut dire que ce n’est pas toujours comme ça. Stéphane Plaza racontait ce 12 avril 2021 qu’il a connu des clients bien plus pénibles que d’autres.

« J’ai déjà commencé des recherches, que j’ai dû arrêter, parce que les personnes ont changé d’avis, ou quand ils veulent le mouton à douze pattes… Ce sont des êtres humains comme nous, et il y en a des chiants, indiquait-il avant de souligner lors de son interview dans les colonnes du Télé-Loisirs. « Je ne citerai pas de noms« .

« Non, je ne refuse pas mon aide« , admettait le présentateur de M6. « Mais des fois, je m’arrête de chercher, quand je vois qu’ils ont un peu le melon« .