Après 23 ans de vie commune, Sophie Davant dévoile aujourd’hui ce qui l’a éloigné de son ex-époux Pierre Sled. Fashiontechweek vous donne tous les détails.

Dans « Tout ce qui nous lie ! », le nouvel ouvrage de Sophie Davant paru aux Editions. Albin Michel, l’animatrice de 57 ans évoque son divorce avec le père de ses deux enfants. Sur la même lancée, Sophie Davant dévoile ce qui l’a éloigné de son ex-époux Pierre Sled.

Comme c’est douloureux et culpabilisant de devoir prendre, un jour, ce genre de décision « .


Depuis longtemps, Sophie Davant et Pierre Sled étaient le couple modèle du petit écran. Cependant, au bout de 23 années de vie commune, les deux tourtereaux, de commun accord, ont décidé de mettre un trait à leur relation.

Leur divorce a été prononcé en 2012, au plus grand désespoir de leurs deux magnifiques enfants qui sont devenus aujourd’hui des adultes. Leur fils aîné, Nicolas est âgé aujourd’hui de 27 ans. Et leur fille cadette, Valentine en 25.

Par ailleurs, si Sophie Davant et Pierre Sled ont décidé ensemble des termes de leur séparation, cela a provoqué chez l’animatrice de France 2 des sentiments de doutes. Il y a des moments même où elle sombre dans la culpabilité totale.

« J’y réfléchis souvent durant mes nuits d’insomnie, quand je me reproche d’avoir remis en question mes équilibres familiaux, mentionnait-elle dans un chapitre consacré à son divorce. Comme c’est douloureux et culpabilisant de devoir prendre, un jour, ce genre de décision « , poursuivait-elle dans un autre passage.

« Je n’aimais pas la femme que j’étais devenue en face de lui…« 


Ce qui a poussé celle qui est devenue l’animatrice d’Affaire conclue c’est avant tout les reproches incessants que lui taxait le père de ses deux enfants.

« Ne me disait-il pas que je ne l’aimais pas comme il l’aurait souhaité, que je ne le soutenais pas suffisamment dans ses projets…qu’il me sentait souvent agacée ? Je n’aimais pas la femme que j’étais devenue en face de lui… La femme agacée, impatiente, frustrée, dans le reproche et la critique, celle qui n’admirait plus suffisamment…« , confessait-elle.

Tantôt, elle regrette beaucoup d’avoir été longtemps « niée » et « pas considérée à (sa) juste valeur« .

Mais aujourd’hui, les deux ex sont parvenus à établir une relation dans une autre dimension de la vie. » On ne s’en est jamais voulu, et on a réussi à installer tout de suite une formidable relation fraternelle, saine. »