« Je n’étais pas formatée pour le célibat…« . Sophie Davant, l’éternelle célibataire vient de livrer ses confidences sur sa vie amoureuse. Ça vaut le détour !

Invitée d’On refait la télé ce samedi 29 mai 2021, Sophie Davant, toujours célibataire a fait des confidences surprenantes sur sa vie amoureuse. Cette vie qu’elle aurait voulu être bien plus remplie.

Du haut de ses 58 ans, Sophie Davant est toujours à la recherche de son âme sœur. L’animatrice de La Lettre se dit même prête à aller plus loin s’il rencontre enfin son grand amour. De passage à l’antenne de RTL le 29 mai 2021 sur le plateau d’On refait la télé, elle a encore confirmé son ardent désir de partager son quotidien avec un homme.

« Ma bataille permanente, c’est d’être une sorte de porte-drapeau des femmes de ma génération et de leur montrer qu’à plus de 50 ans, tout est possible« .


Dans son dernier livre intitulé Tout ce qui nous lie, sorti le 19 mai, la présentatrice d’Affaire conclue a partagé à ses lecteurs comment un quinquagénaire célibataire perçoit la vie. Une expérience assez difficile mais qui ne l’empêche pourtant pas d’espérer encore à la vie à deux.

 » Ma bataille permanente, c’est d’être une sorte de porte-drapeau des femmes de ma génération et de leur montrer qu’à plus de 50 ans, tout est possible : que l’on peut être active professionnellement, que l’on peut être séduisante, que l’on peut ne pas prendre de poids, que l’on peut être ouverte à l’amour…”, confessait-elle avec force et conviction au micro de la rédaction du magazine Femme Actuelle.

« Je suis célibataire mais pas solitaire ».


Mais jusqu’à présent, l’animatrice de France 2 reste un cœur à prendre. Interrogée par Eric Dussart et Jade, Sophie Davant a toujours confirmé son statut de célibataire. Cependant, elle a tenu à bien clarifier les choses. « Je suis célibataire mais pas solitaire« , déclarait-elle pour ne pas laisser libre place à toute interprétation erronée.

D’une façon ou d’une autre, « je n’étais pas formatée pour le célibat », ajoutait-elle. Et j’ai l’impression d’explorer un pays inconnu qui, objectivement, ne me plaît pas. Je rêve de partager à nouveau le quotidien de l’homme de ma vie« , a conclu la maman de Nicolas et Valentine.