Vianney était convié ce vendredi 05 février sur le plateau du Quotidien en vue de faire la promotion du lancement de The Voice 10 dont il fait désormais partie du coach. Dans la foulée, lorsque l’équipe de Yann Barthès est revenue sur des images fortes de l’actualité brûlante de la semaine, l’interprète de Beau-papa n’a pas pu ne pas réagir. Visiblement choqué par ce qu’il a vu, le chanteur de se complètement lâcher.

L’énorme incident survenu dans l’hémicycle ce mercredi dernier continue de faire beaucoup de bruit sur les réseaux sociaux. Rappelons-le, tandis que Mathilde Panot, la députée La France insoumise allait prendre la parole, elle s’est vue contre toute attente traitée de « poissonnière » et de « folle » par Pierre Henriet, ce dernier député de la Vendée et membre de La République en Marche.

« C’est notre institution qui ne doit pas laisser passer ça« 


Richard Ferrand de revendiquer à ce qu’il y ait « sanction » devant des propos aussi « sexistes » : « Ce n’est pas une question personnelle. C’est notre institution qui ne doit pas laisser passer ça« , déclarait-il au final.

« Mathilde Panot passe son temps à vociférer à la tribune et à couper la parole. J’étais excédé et mon propos n’est en rien une injure, encore moins sexiste, c’est une expression pour dénoncer son comportement comme je le fais aussi pour ses collègues masculins« , s’est défendu Pierre Henriet sur son Twitter.

« Oh les bâtards ! »


Aux commandes ce vendredi 5 février d’un nouveau numéro de Quotidien, Yann Barthès a reçu Cécile Duflot venue parler de sa lutte pour l’écologie et Vianney. Le chanteur de 29 ans venu faire la promotion de The Voice 10 qui fera son retour au petit écran ce samedi 06 février. Face aux images de la séquence survenue à l’Assemblée, Vianney de lâcher subitement : « Oh les bâtards ! »

Se rendant très vite compte de sa petite gaffe, l’acolyte de Florent Pagny de revenir sur ses propos: « C’est vrai que j’ai dit ‘les bâtards’ … Le mec, il a mon âge, c’est ça que je trouve dommage ! Je croyais que c’était un truc de vieux maintenant. Il ne faut pas garçon, c’est fini maintenant ! Nous, on a arrêté ce genre de truc.«