En pleine promotion de la douzième édition de Top Chef prochainement diffusé sur M6, Philippe Etchebest et ses acolytes ont honoré ce lundi 08 février le plateau du Quotidien de leur présence. Comme à son habitude, cette apparition médiatique fût pour le célèbre chef le moyen d’évoquer le sort des restaurateurs. A en croire ses propos, cette pandémie réserve un avenir bien funeste à toute la communauté des restaurateurs.

Philippe Etchebest ne cache pas son inquiétude vis-à-vis du cas des restaurateurs. « J’ai très peur parce que pas de perspective. On ne voit pas le bout du tunnel« , indique-t-il non sans émotion ce 08 février 2021 en direct du Quotidien.

 » Qu’est-ce qu’on va devenir ? « 


« Comme beaucoup d’autres, assure le Bordelais. Je me pose énormément de questions, à savoir, qu’est-ce qu’on va devenir et quand est-ce qu’on va pouvoir enfin rouvrir« .

« Je suis très inquiet« , admettait-il. Et il ne fût pas le seul. Présent également sur le plateau, Hélène Darroze, Paul Pairet et Michel Sarran partagent les mêmes inquiétudes et ressentent la même chose. Ce qui ne devrait certainement pas laisser de marbre bon nombre d’autres restaurateurs français.

Une édition rénovée.


Toutefois, le mari de Dominique avoue ressentir tout de même une « saveur d’espoir » notamment grâce à Top Chef qui revient ce mercredi 10 février sur le petit écran. « Les restaurants sont fermés mais la gastronomie est toujours là, créative et forte. À travers Top Chef et ses jeunes talents, c’est un beau message aux Français qui, j’en suis sûr, ont hâte de retourner au restaurant« , peut-on lire dans les colonnes du Parisien. Pour tenter de survivre, les restaurants s’adaptent et se lancent dans la vente à emporter afin de tenir. La nouvelle saison de Top Chef se met également à la vente à emporter.

« C’est primordial de savoir proposer une cuisine de qualité sous une autre forme, soulignait Le Meilleur ouvrier de France face à Yann Barthès avant de poursuivre : « Il faut soigner le visuel dans un récipient autre qu’une assiette et trouver la bonne formule pour bien réchauffer les plats. Moi j’ai opté pour une chaîne froide parce que le temps que le plat arrive à la maison il faut le réchauffer « .