C’est ce mardi 23 février dernier que Pékin Express a fait son retour sur M6 pour une saison bien exceptionnelle. Baptisé sur les pistes de la terre rouge, les aventuriers auront affaire à une course bien mouvementée. Retour sur la grosse embrouille qui a eu entre les bimbos et les Belges, cette séquence coupée au montage.

Huit binômes sont à découvrir dans cette quatorzième saison de Pékin Express où les candidats s’affronteront dans une course… pleine d’embûches ! Il faut savoir que parmi les équipes de cette saison en cours de diffusion sur M6, se trouve un duo composé d’inconnus.

L’enveloppe noire a complètement changé la donne.


Au cours de la diffusion du second numéro de Pékin Express ce 02 mars 2021, une grosse altercation a eu lieu entre les Belges et celles qu’elles appellent communément « les bimbos ». Stéphane Rotenberg avait en effet sorti l’enveloppe noire annonçant une étape éliminatoire. De quoi faire monter le ton d’un cran puisqu’à partir de là, sachant ce qu’ils risquent, chaque équipe tentait tant bien que mal d’être le plus stratège possible cassant ainsi tous liens d’amitié.

A l’issue de la première étape en Ouganda diffusée ce 23 février, le binôme d’inconnus a fini par s’incliner. Rappelons-le, Sabine et Loïc avaient décidé d’affronter la nièce et la tante belges, arrivées avant-dernière du parcours, en duel final. Après s’être présentée volontairement pour le duel, Sabine a affronté Jenny. Et c’est cette dernière qui l’a emportée.

« Les bimbos nous ont balancées », lâchait sans filtre Crisoula, visiblement remontée contre leurs concurrentes ayant critiqué un montage pour le moins trop insistant. Si l’on pouvait déjà apercevoir face caméra qu’il y avait de l’eau entre le gaz entre les deux binômes, c’est en coulisses qu’un règlement de compte a toutefois eu lieu. C’est finalement Jenny qui a vendu la mèche lors d’un entretien accordé au magazine Télé-Loisirs.

Jenny a vendu la mèche.


« Sur le moment on était vraiment fâchées (…) Mais on a eu l’occasion de s’expliquer en off », révélait la nièce belge. Les filles ont reconnu qu’elles auraient réagi de la même façon que nous si elles avaient su qu’un duo les avaient balancées(…) Ce n’est qu’un jeu ! »