Depuis près d’une année déjà, Patrick Fiori assiste, malgré lui, au changement radical de son quotidien. Se retrouvant dans l’impossibilité de pratiquer ce qui lui semble le plus essentiel dans sa vie, le chanteur perd ses repères. Au plus mal, il essaye de trouver des mots justes pour décrire son mal être…

Depuis le premier instant de sa participation dans Notre Dame de Paris ou encore à l’Eurovision, Patrick Fiori a conquis à jamais le cœur du public.

Un nouveau statut qui l’a mis dans une situation confortable car son principal leitmotiv dans tout ce qu’il entreprend en tant qu’artiste est avant tout de donner le sourire aux gens. Très réputé pour sa grandeur d’âme, il l’avait d’ailleurs prouvé à travers son rôle de jury et surtout les paroles de ses nombreuses chansons.

Le plus important dans la vie, c’est de se donner des rendez-vous« 


Mais avec la fermeture des salles de concerts ainsi que la suspension de diverses manifestations culturelles, Patrick Fiori il n’a pu contenir ses émotions.

Si le gouvernement, depuis le début de la maladie à coronavirus, n’a pas hésité à trancher sur le caractère essentiel et non essentiel de certains métiers par rapport aux autres, ce n’est pas l’avis du coach de The Voice Kids.

Le plus important dans la vie, c’est de se donner des rendez-vous et là on ne nous fait pas confiance”, affirmait le célèbre chanteur, avant d’ajouter : “pour les artistes, les techniciens, tous les gens qui font ce métier-là, l’être humain est précieux.

« D’être arraché aux gens, c’est très difficile


En effet, Patrick Fiori n’était pas le seul à pouvoir exprimer ses émotions par rapport à cette situation. Plusieurs grands noms du monde culturel comme Gad Elmaleh, M. Pokora, Slimane etc. ont poussé un gros coup de gueule contre le gouvernement mais cela n’avait rien changé.

Et malgré leurs promesses de respecter à la lettre les protocoles sanitaires imposées par les professionnels de la santé, les dirigeants ont maintenu la suspension des concerts et spectacles. “Je pense que je n’ai jamais été blessé aussi profondément dans ma vie », poursuivait-il. « D’être arraché aux gens, c’est très difficile”, terminait-il.