Patrick Sébastien toujours aussi direct dans son discours a encore démontré sa loyauté envers ses amis. Quelques mois après la mort d’ Annie Cordy, l’ancien présentateur télé s’est levé pour faire taire ses détracteurs…Provoquant un tollé sans précédent sur la Toile.

Ce n’est plus un secret pour tout le monde. Lorsque Patrick Sébastien a quelque chose dans le cœur, il ne se plie pas en quatre pour le dire publiquement. Surtout quand on cherche à ternir la mémoire de ses défunts amis comme précisément le cas d’Annie Cordy.

« Chaud Cacao est raciste dans son esprit »


Les autorités belges, dans le souci de réconcilier son passé colonialiste, ont pris la résolution de rebâtir le tunnel Léopold II au nom de la défunte artiste, d’Annie Cordy. Le choix a été précédé par un sondage où la chanteuse était sortie vainqueur avec 22 des voix face à de nombreux célébrités de renommée mondiale comme Rosa Park ou encore Simone Veil.

La joie de ses proches a été très vite gâchée par cette critique acerbe contre l’un des titres cultes d’Annie Cordy. De nombreux observateurs comme Mireille-Tsheusi Robert, la présidente de BAMKO, soutiennent que « Chaud Cacao est raciste dans son esprit ».

« Il n’y a pas l’ombre d’un cil de doute de racisme dans toute cette histoire


Mobilisés dans tous les mass-médias, les membres de sa famille, ses amis ont taillé en pièce cette théorie jugée « farfelue ». Pour sa nièce qui affirme connaître « la chanson par cœur » estime que sa tante n’a jamais eu cet état d’esprit de son vivant. Pour Vivien Vallay, il n’y a pas d’autres explications. “J’ai fait une chanson pour les enfants. Un truc pour réveiller les gens le matin (…) », affirmait-il. « Il n’y a pas l’ombre d’un cil de doute de racisme dans toute cette histoire”, s’assurait-il.

Patrick Sébastien, celui qui s’est lié d’amitié avec Annie Cordy a fusillé ceux qui s’en prennent à la défunte artiste. L’info du vrai, le mag, a sollicité d’abord l’animateur à lire à haute voix les paroles de la chanson en question. Puis il a fait une surprenante comparaison avec son titre Les Sardines jusqu’à tourner au ridicule cette histoire de racisme.