Nagui a toujours été un homme de parole. Par ailleurs, il ne manque jamais de se donner tous les moyens pour défendre les causes auxquelles il tient. Dévasté par la perte d’un être proche, l’animateur réitère l’engagement qu’il a fait auprès de celui-ci.

Lors de son passage dans N’oubliez pas les paroles, Faustine Nogherotto n’a pas manqué de marquer le jeu tant elle rayonnait sur le plateau. Rappelez-vous aussi, Faustine a pris part à la sixième saison de la Star Academy courant 2006 sur TF1, une édition qui fût remportée à l’époque par Cyril Cinélu.

Deux pathologies méconnues.


On se souvienne surtout des deux maladies génétiques dont elle confiait en souffrir et qui jusqu’à l’heure actuelle, ne fait toujours pas d’objet de recherche médicale. « Il n’y a pas de recherches en France et pas d’avancées, donc Nagui j’aurai une faveur à te demander c’est qu’on fasse un spectacle musical ou une émission pour réunir des fonds pour ces deux maladies qui sont vraiment très dures à vivre », implorait-elle à Nagui depuis le plateau de N’oubliez pas les paroles. Pour infos, Faustine Nogherotto vit en effet avec l’encéphalomyélite myalgique et le syndrome de Gougerot-Sjögren. Deux maladies encore méconnues qui lui vaut un quotidien infernal.

« Ce qu’on fera c’est que la prochaine fois que l’on fera une émission spéciale où il y a des associations, il faudra juste me donner les associations », lui assurait alors le mari de Mélanie Page.

C’est ce samedi 30 janvier que Faustine Nogherotto a rendu l’âme du haut de ses 31 ans comme l’on peut lire via les réseaux sociaux. Une disparition qui en a bouleversé plus d’un.

Confidences déchirantes de sa sœur


Sans compter ceux de son entourage dont sa sœur Noémie qui lui a rendu un très bel hommage.

La vie est injuste ma sœur avait tout pour elle la beauté la gentillesse une pureté dans la voix. Elle souffrait tellement… maintenant elle est apaisée. Je n’arrive pas à imaginer que je ne pourrai plus la toucher la voir et lui parler c’est un cauchemar qui s’éternise. J’ai tellement de chagrin…”, apprenait-elle. « Nous allons y travailler », promettait Nagui sous la publication annonçant sa mort.