Michèle Torr profondément blessée après « ce coup porté à la chanteuse de 74 ans ». Elle en est encore « choquée et traumatisée ». Découvrez tous les détails dans les prochaines lignes de notre article.

Comme l’on peut lire dans les colonnes de France Dimanche, Michèle Torr est blessée suite au terrible « coup » qui lui avait été assené.

« Un coup d’une violence inouïe« .


« Le coup porté à la chanteuse de 74 ans a été d’une violence inouïe au point d’être encore très choquée et traumatisée« , indique toujours l’hebdo qui a d’ailleurs consacré sa couverture à l’ex-compagne de Christophe.

Le « coup » dont il est question est directement lié aux révélations CHOCS issues des mémoires posthumes de Christophe, Vivre la nuit, rêver le jour, récemment publiées aux éditions Denoël. Des révélations mensongères qui ne peuvent être, assurait Michèle Torr « de la main de Christophe ».

« Je savais qu’elle voulait emménager chez moi (…),peut-on y lire. Quelque temps plus tard, j’ai appris qu’elle était enceinte. Elle a sans doute pensé que cet enfant nous lierait un peu plus. C’est sûrement pour ça qu’elle l’a gardé. Mais ça ne nous a pas rapprochés, bien au contraire« , indiquait-on.

Michèle Torr et Romain  » en grande souffrance » !


Autant l’interprète d’Emmène-moi danser ce soir que son fils Romain Vidal ( non reconnu par Christophe, NDLR) doutent de la véracité de ces propos. Des propos qui d’ailleurs ne laissent pas la mère et le fils insensibles. Cette « situation bien cruelle » les mets tous deux dans « une grande souffrance« .

« C’est moi, assurait-elle qui ai proposé à Christophe de vivre chacun dans des appartements séparés. Je trouvais chic qu’on se retrouve seulement quand on avait envie de se retrouver ».

Michèle Torr d’ensuite révéler que Christophe avait eu bien avant elle « l’envie » d’avoir un enfant : «  Il me disait qu’il voulait un fils, à qui il apprendrait plus tard à jouer du piano… Il voulait même qu’on le prénomme Giusti, s’était-elle remémorée. Il me disait aussi qu’une fois mariés, il s’occuperait de ma carrière, de mes enregistrements et qu’il arrêterait la scène, un exercice qui l’a longtemps terrifié ».

L’interprète de J’aime d’ensuite conclure dans les pages du Journal des femmes stars : « J’étais jeune, je ne croyais pas vraiment ce qu’il disait mais j’avais envie d’y croire« .