Interviewée par Gala, Cynthia Sardou est revenu sur ce drame dont son père, Michel Sardou « a beaucoup souffert ». Un drame qui les a marqués tous deux au fer rouge. Fashiontechweek vous dit tout.

Cynthia Sardou, la fille cadette de Michel Sardou s’est épanchée ce jeudi 25 mars 2021 sur ses rapports avec son père dans les colonnes du magazine Gala. Le chanteur, indique-t-elle, a été marqué au fer rouge par le drame qu’elle avait vécu au cours de sa jeunesse : « Mon père a beaucoup souffert de mon drame. Ça lui a fait beaucoup de peine ».

« On n’oubliera jamais ce qui s’est passé » !


Du haut de ses 26 ans, Cynthia Sardou avait été kidnappée sur un parking et transportée par plusieurs individus en banlieue parisienne avant d’être abandonnée aux alentours de la Pontoise. Elle avait subi à l’époque, courant 1999 un terrible drame : un viol collectif. « Il a ses silences. Plus que ses mots, ce sont ses actes qui m’ont marquée. Il s’est toujours beaucoup inquiété de mon évolution et a toujours veillé à connaître mon ressenti« , nous apprenait celle qui vient de sortir son roman intitulé Le Film (Editions Ramsay, NDLR) ce 16 mars dernier. « On n’oubliera jamais ce qui s’est passé, j’essaye de passer à autre chose« , souligne la quadragénaire.

« Ça n’a pas toujours été évident d’être la fille d’une célébrité  » !

Elle a décidé d’accoucher sa douleur sur le papier et de mettre des mots sur ses maux pour se libérer. « La leçon que je retiens de mon père, dit-elle avant d’avancer : « C’est qu’il ne faut jamais avoir peur et mener ses projets au bout, continuer à avancer. Ça n’a pas toujours été évident d’être la fille d’une célébrité ». Quoiqu’assure-t-elle, dans la foulée, Michel Sardou l’a toujours laissée faire les choses comme elle l’entend, elle lui laissait toujours une certaine marge de liberté. « Il ne m’a toutefois jamais empêchée de dire ce que j’avais à dire ». D’ailleurs, c’est ce qu’il fait avec tous ses enfants. « Avec ma sœur et mes frères, il nous laisse vivre notre vie et ne porte pas de jugement« , dévoile Cynthia Sardou au final.

Ses proches lui assurait-elle a toujours été d’un grand soutien. « Chez les Sardou, on est très soudés. Romain (l’un de ses frères, ndlr) a été le premier à lire mon manuscrit. J’ai appliqué ses conseils en matière de rythme« .