C’est depuis ce 04 janvier dernier que Marie-Sophie Lacarrau est aux commandes du 13h de TF1. L’idée qu’une journaliste de France 2 succède à Jean-Pierre Pernaut a beaucoup intrigué. Après plus d’un mois, elle estime qu’elle y a passé suffisamment du temps pour pouvoir se confier sur celles qui convoitaient sa place au sein de son poste actuel.

Beaucoup ont douté de Marie-Sophie Lacarrau et pourtant…Pour dire les choses telles qu’ils sont, personne ne s’attendait à voir une journaliste de la concurrence.

Nathalie Marquay en personne avoue être étonné à ce que la production ait recruté un élément venant de la concurrence : « J’ai quand même eu un choc qu’ils ne prennent pas quelqu’un de TF1 » !

Jean-Pierre Pernaut a été mis dans la confidence.


« Je suis certain que Gilles Pélisson, le patron de TF1, et Thierry Thuillier, le patron de l’information, auront à cœur de maintenir ce journal dans la même logique de proximité avec vous, avec les Français et les régions qu’on aime tant », affirmait Jean-Pierre Pernaut.

« Je la connais un peu, je la regarde même de temps de temps. C’est une bonne présentatrice qui rejoint une très bonne équipe à TF1. C’est le choix de Gilles Pélisson le PDG de TF1 et de Thierry Thuillier le patron de l’information. » Jean-Pierre Pernaut a mêmement souligné qu’il était d’ores et déjà dans la confidence concernant Marie-Sophie Lacarrau.

Pourquoi Marie-Sophie Lacarrau ?


Ça n’a pas été du tout facile pour les téléspectateurs de se détacher de leur mythique présentateur après une mainmise de 33 ans. Encore plus difficile pour celui chargé d’antan à trouver celui ou celle qui sera à sa succession. Ce n’est que 03 mois avant que JPP ne passe le flambeau que Thierry Thuillier ait annoncé qu’il a finalement trouvé la personne adéquate soit Marie-Sophie Lacarrau.

Le fait qu’elle sort tout juste de la concurrence a évidemment fait beaucoup poser de questions. Pourquoi avoir préféré Marie-Sophie Laccarau au profit de qui ou de quoi ? Ce à quoi Thierry Thuillier expliquait dans les colonnes du magazine L’Express par une sorte d’alchimie.

Pour conclure, Thierry Thuillier a finalement bien choisi en ce qu’elle parvient par ses propres moyens à sauvegarder les racines du 13h.