Raoul n’est visiblement pas le seul chien d’Affaire conclue…Après Sophie Davant, c’est à Marie du Sordet de présenter son compagnon aux fidèles téléspectateurs du programme de fin d’après-midi de France 2. Il est peu de le dire mais le chien n’a pas manqué de se faire remarquer en s’incrustant dans la salle de ventes et en jouant aux « acheteurs ». Retour sur cette séquence insolite de l’émission de Sophie Davant.

Après Raoul, le bichon havanais de Sophie Davant devenu la mascotte d’Affaire conclue. Ce mardi 16 mars, une des acheteuses de l’émission d’enchères était venue avec son chien.

Damien Tison présente le « nouvel acheteur » insolite de l’émission d’enchères de France 2.


C’est une certaine Floriane, vendeuse du jour venue pour vendre une lampe qui ait remarqué en premier la présence de l’animal en question. Le berger australien est vite sorti de derrière la table des marchands du programme. Damien Tison d’alors passer aux présentations : « Vous avez vu, on a un nouvel acheteur ! ». Caroline Margeridon de rajouter : « On vous présente Peps, le chien de Marie ».

« Si tu te mets debout, je mets une enchère » !


Ce « pepsibouille » comme Marie du Sordet le surnomme sur son fil Instagram a été adoptée par l’acheteuse courant juin 2019. Elle l’a baptisé Pepsi. Toutefois, on l’appelle aussi « Peps ». Le chien s’est très vite habitué aux lieux et a vite pris ses marques sur le plateau de l’émission porté par Sophie Davant. Il a été ce mardi présent tout le long de l’émission et se faisait le plaisir de balader partout tout en reniflant certains objets. Comme sa maîtresse, il semblait très intéressé par les chineries particulièrement un meuble de dentiste.

« Qu’est-ce que tu en penses, Peps ? Il te plaît ce meuble ? », lui interrogeait Caroline Margeridon resté bredouille puisqu’il ne paraît pas s’apprêter à lui livrer un « ouaf » d’approbation. Peps l’a tout d’abord reniflé, inspecté de l’intérieur puis a fini au sol visiblement lassé. « Si tu te mets debout, je mets une enchère », lui soufflait Marie du Sordet…Sa maîtresse elle-même ne parvenait pas à le convaincre. Décidément le chien n’avait « pas l’air décidé ». L’acheteuse s’est par conséquent tenu à l’écart des enchères.