A l’occasion de la journée spéciale dédiée à Bertrand-Kamal, tout comme Denis Brogniart beaucoup d’aventuriers se sont également mobilisés pour saluer sa mémoire. Certaines têtes ont surtout été attendues au tournant comme ce fût le cas de Loïc. Ce dernier lynché pour ne pas avoir participé à cet hommage très attendu.

Lynchée comme pas possible sur la Toile pour avoir manqué la journée hommage dédiée à Bertrand-Kamal, Loïc n’’a pas omis de s’expliquer en story de son Instagram.

« Au lieu de ne rien faire, tu aurais pu aller courir « .


Rappelons-le, c’est dans la nuit du mercredi 09 septembre que Bertrand Kamal a succombé des suites de son cancer du pancréas du haut de ses 30 ans. Un décès qui en a bouleversé plus d’un dont notamment Loïc ou encore Denis Brogniart avec qui ils étaient tous proches.

Denis Brogniart a organisé ce samedi 06 février une course hommage pour saluer la mémoire de Bertrand Kamal. L’itinéraire formera les initiales de Bertrand Kamal. Un symbole important qui n’a pas laissé de marbre les internautes ! Denis Brogniart, Mathieu et Dorian prévoyaient de faire plus de 42 kilomètres dans Paris pour ainsi récolter près de 4 200 euros ! Contre toute attente, la cagnotte s’est vu élever à plus de 4 700 euros avec plus de 182 contributeurs.

Dans la foulée, Loïc a essuyé un florilège de critiques pour son absence à la course en question. Peut-on lire sur les réseaux sociaux : « Au lieu de ne rien faire de ta vie, tu aurais pu aller courir. Tes parents ne te disent rien, à leur place j’aurais honte ».

« Expliquez-moi juste à quoi ça sert, à part faire mal » !


Ce à quoi l’ex-aventurier n’a pas laissé sans réponse. En Story de son compte Instagram, le vingtenaire de mentionner : « Bon… Je veux bien qu’on reçoive des messages méchants pour je ne sais quelles raisons », débutait-il avant de poursuivre : « Mais parfois, il faudrait peut-être arrêter non ? Les personnes qui envoient ce genre de messages vous dormez mieux le soir ? Je suis désolé mais se permettre de parler sans connaître la vie de la personne, c’est NON ».

Pour finalement conclure : « Expliquez-moi juste à quoi ça sert, à part faire mal ».