Loana se prépare pour célébrer le 20ème anniversaire de Loft Story. Mais la blonde, contrairement à ses récentes promesses de prendre en main son destin, a encore du mal à retrouver sa forme. Pire encore, plusieurs sources concordantes annoncent qu’elle pourrait se retrouver, dans les prochains jours, à la rue…

Ces derniers jours, Loana envahit de nouveau toutes les actualités du monde de people. Sollicitée dans plusieurs chaines télé et radio, elle multiplie les révélations fracassantes.

Loana fracasse comme pas possible sa propre mère en direct de « TPMP« 


De passage à l’antenne de C8 le mardi 9 février 2021, sur le plateau de Touche Pas à Mon Poste, Loana était impitoyable lorsqu’elle a évoqué sa maman. Elle a proféré des très graves accusations à cette dernière. En effet, elle ne lui a jamais pardonné depuis le jour où elle l’avait trahie.

« Elle donnait les informations à mon ex », débutait l’ancienne grande star de Loft Story. Touché par cette anecdote qui fait froid dans le dos, Cyril Hanouna avait poussé Loana à se livrer davantage. En effet, sa mère profitait de ses moments de faiblesse pour fournir à son beau-fils ses « codes de carte bleue ». Elle a fait « ce genre de choses », expliquait l’ex-Lofteuse, « pour qu’il puisse les dépenser« .

« Je souhaite porter plainte contre Frédéric Cauvin et Violette Petrucciani… »


Par ailleurs, « Je souhaite porter plainte contre Frédéric Cauvin et Violette Petrucciani pour harcèlement, escroquerie, bande organisée, abus de faiblesse, abus de confiance, abus de pouvoir, séquestration, coups et blessures, sur une période de 7 ans et je dispose d’environ 700 justificatifs« , déclarait-elle au micro de la rédaction de TV Mag quelques jours plutôt.

« Je n’ai rien dépensé, on a dépensé à ma place« , poursuivait-elle devant Cyril Hanouna, avant de préciser qu’elle n’’a jamais vu le million d’euros remporté au Loft Story. « Ce million est passé dans les poches de mon ex et de ma mère« , réitérait Loana. « Il s’est passé quoi avec ta mère ?« , lui demandait le trublion de C8.  « Elle donnait…mes codes de carte bleue… », répétait-elle encore. La réponse de sa mère ne se faisait pas attendre. Le contenu de son entretien paraîtra au prochain numéro de Public.