Line Renaud est la preuve vivante que l’âge n’est en rien un frein à la réalisation de nouveaux projets. Du haut de ses 92 ans, la comédienne multiplie ses projets sur lesquels elle s’est d’ailleurs confiée dans les colonnes du magazine Gala, un projet complètement inattendu. Elle n’a pas manqué en même temps d’évoquer les causes réelles de son accident vasculaire cérébral survenu au courant de l’année 2019 notamment lors de son voyage aux Etats-Unis qui a ainsi miné sa santé.

A 92 ans, Line Renaud est plus que jamais présent dans le monde du showbiz. En témoigne le nouveau projet en cours concocté par l’ancienne meneuse de revue.

A 92 ans, Line Renaud a débarqué dans un univers où personne ne l’attendait.


Il s’agit ni plus ni moins que de son projet de création d’une bande dessinée comme révélée dans les colonnes de Gala. Avec l’aide de David Lelait-Helo, Line Renaud a en effet imaginé une collection jeunesse baptisée « Les Aventures de Super Linette » dans laquelle la chanteuse emmène voyager les enfants dans un univers pour le moins onirique, qu’elle a soigneusement relié à ses passions artistiques.

C’est ce mois d’avril 2021 que les premières aventures de Linette sont prévues paraître. La comédienne traite en effet dans le recueil en question sous forme de dessin des faits quotidiens touchant la société. Un projet qui ne manque pas de la combler de joie.

Un projet qui ravive un moment très éprouvant de sa vie


Dans la foulée, Line Renaud n’a pas omis de revenir sur la terrible aventure qu’elle a vécue lors de son voyage aux Etats-Unis. Comme indiqué dans le magazine Gala, l’ennemi numéro 1 de Pierre-Jean Chalençon a été victime courant 2019 d’un AVC.

Au décours d’un entretien accordé à la rédaction d’Ouest France, Line Renaud y a révélé les raisons de son accident vasculaire cérébral d’antan. Elle a tout d’abord souligné s’être portée on ne peut mieux depuis…Si elle a récidivé c’est pratiquement en raison de son agenda trop chargée. Des tournées par-ci et par-là qui n’en finissaient pas. « Je sais désormais que je n’irai plus jamais aux États-Unis. Une page est tournée« , assurait la nonagénaire.