Aux commandes ce lundi 1er mars d’une semaine inédite des Reines du shopping, Cristina Cordula recevait parmi ses candidates une certaine Jade. Une candidate de taille puisqu’elle était par le passé un « personnal shopper » de métier. Toutefois, cela ne l’a point épargné d’avoir été taclée par l’animatrice de M6.

Après la semaine spéciale influenceuse très mouvementée dans Reines du shopping, c’est à un nouveau challenge qu’ont affaire les candidates de cette semaine inédite. Elles ont pour thème être « stylée avec un pantalon à motifs« . Les candidates ont été pour cette fois plus qu’angoissées que d’habitude.

Jade fait frissonner ses concurrentes.


Et pour cause : l’une d’entre elle se trouve être un « personnal shopper » de métier. Il s’agit précisément de Jade. « C’est sûr que là… Si elle sait bien choisir pour les autres, elle sait forcément bien choisir pour elle« , déplorait Mila avec sa mine pour le moins dépitée avant qu’elles ne découvrent la séance shopping de la shoppeuse de 27 ans.

« ça n’a pas vraiment de secret pour moi ! »


Une fois parvenue à la présentation de sa garde-robe, Jade a eu le don de foutre la trouille à toutes ses concurrentes lorsqu’elle a fait part ne pas être qu’amateur dans le domaine. « J’ai été 10 ans dans la vente. Tout ce qui est tenues, colorimétrie, tout ce qui est morphologie, ça n’a pas vraiment de secret pour moi ! », indiquait-elle.

Malencontreusement, ses 10 ans d’expérience ne l’ont pas empêché de rater la question surprise de la production…Sa petite bourde a carrément fait sursauter la belle Cristina Cordula. La réponse de la candidate lui a en effet quelque peu choqué. Jade a donné comme réponse à la question : « quelle est la faute de goût ultime ? » qu’il fallait ne pas « mixer les imprimés« .

Ses connaissances, lui assurait l’épouse de Frédéric Cassin, n’étaient pas vraiment au point pour une personne de son acabit. « Ah bon ?! Mais alors là ma chérie, il va falloir améliorer et aller plus profond dans tes connaissances de styliste et personnal shopper ! », lâchait sans détour la maman d’Enzo, qui au passage lui prodiguait quelques-uns de ces précieux conseils. Le comble pour celle qui se disait avoir un atout par rapport à ses concurrentes.