Aux commandes d’un nouveau numéro des 12 Coups de midi, Jean-Luc Reichmann, toujours aussi généreux envers son entourage, n’a pas oublié de rendre hommage à l’une de ses fidèles collaboratrices. En effet, l’animateur du célèbre jeu méridien de TF1 a présenté ses meilleurs vœux pour l’anniversaire d’Elisa. Cette jeune femme qui se trouve être la fille d’un comédien emblématique du cinéma français.

Jean-Luc Reichmann a toujours considéré les acteurs des 12 Coups de midi comme partie intégrante de sa famille. En animant une nouvelle édition du jeu phare de la première chaîne, le compagnon de Nathalie Lecoultre l’avait encore prouvé le mardi 19 janvier dernier.

Ce message bouleversant de Jean-Luc Reichmann


« Je voulais juste dire aux téléspectateurs », lançait le célèbre présentateur des 12 Coups de midi en préambule de son programme, avant de préciser « qu’aujourd’hui, c’est l’anniversaire d’une camarade, une alliée, même. » Il s’agit en effet d’Elisa Menez.

L’occasion pour l’animateur de 60 ans d’adresser ses plus chaleureuses salutations pour le père de sa collègue : Bernard Ménez. Connu du grand public à travers Jolie poupée, le mythique tube de toutes les générations, le chanteur a fait une récente apparition dans le feuilleton culte de la Une, Demain nous appartient.

Acteur de renommée mondiale, Bernard Ménez a marqué un tournant déterminant dans l’histoire du cinéma en jouant dans des films à succès, devenus depuis de nombreuses années des grands classiques du septième art.

Citons entre autres, La grande bouffe de Marco Ferreri et La nuit américaine de François Truffaut. Les deux long-métrages ont été réalisés la même année : 1973.

Cet improbable souvenir d’Eric


Ce n’est pas la première fois que Jean-Luc Reichmann parle de Bernard Ménez sur le plateau des 12 Coups de midi. Il y a environ deux ans, c’était le 27 décembre 2019.

A l’époque, Eric continuait son règne en tant que maître de midi. Et c’était Fantast’Erix lui-même qui avait rappelé le souvenir de sa rencontre avec l’artiste durant son service militaire.

« On a voulu lui chanter Jolie poupée. J’ai regardé mon sergent chef qui fait une tête de plus que moi, et je me suis dit que ce n’était pas une bonne idée…« , se rappelait-il.