Le caleçon de Cyril Hanouna a fait chavirer son invité en plein direct de TPMP. Une situation très insolite provoquant un gros malaise à l’antenne. Que s’est-il réellement passé?

Un invité de TPMP jette tout son dévolu sur le caleçon de Cyril Hanouna. Malaise sur C8. Une situation improbable à laquelle l’animateur vedette n’aurait jamais pensé avoir affaire. Cette séquence diffusée ce mardi 20 avril marquera à jamais le talk-show. Elle sera certainement inscrit parmi les séquences les plus folles du talk-show.

Un invité pas comme les autres chez Cyril Hanouna !


Alors que l’émission phare de la huitième chaîne suivait son cours normal, Tout le plateau assistait à du jamais vu. Après le passage de Yannick de Mariés au premier regard, celui du rappeur Brulux…Ce sont Djena et Thomas que Cyril Hanouna accueillaient ce mardi soir. Le couple faisait partie des candidats du nouveau programme de dating de la chaîne M6, Et si on se rencontrait ? Djena et Thomas déchaînent pour l’heure les passions.

Tandis que l’homme fort de C8 menait d’une main de maître son talk-show, Thomas lui se laissait distraire par toute autre chose : son caleçon. En effet, le caleçon de Cyril Hanouna dépassait de son pantalon. “Ton calbar, ton calbar”, ne pouvait-il s’empêcher de lui lancer. Le fait qu’il soit en plein direct ne lui avait même pas passé par la tête le temps de cet instant. Cyril Hanouna lui, ne comprenait pas du tout où il voulait en venir vraiment. Le papa de Lino et Bianca avait eu le temps de quelques secondes, un véritable moment de flottement.

« Eh, mais lui, il est exceptionnel ! C’est un vrai ouf !”


Prenant vite connaissance de sa petite bourde, le jeune homme s’est aussi senti quelque peu gêné. Il faut dire que ça a eu le don de provoquer un certain malaise. Mais en véritable boute-en-train, l’animateur historique de C8 a su rétablir l’ambiance sur le plateau de Touche pas à mon poste. “C’est pas grave mon chéri« , lui assurait-il avant de partir dans un véritable fou rire… « Eh, mais lui, il est exceptionnel ! C’est un vrai ouf !”, avait-il reconnu.