La guerre est déclarée entre Sylvie Ortega et Gilles Verdez. Visé par une remarque désobligeante de l’ex-agente et amie de Loana, le chroniqueur de TPMP n’a pas pu se contenir. Les détails avec la rédaction de Fashiontechweek.

De passage sur le plateau de Touche pas à mon poste le jeudi 1er avril dernier, Sylvie Ortega n’a pas manqué Gilles Verdez. Elle n’a pas du tout apprécié la tendance du chroniqueur de Cyril Hanouna de la tenir comme responsable des mauvais choix effectués par Loana.

Transportée de nouveau aux urgences à peine quelques jours de sa sortie d’hôpital, Gilles Verdez insiste toujours sur le rôle joué par Sylvie Ortega. “Sylvie Ortega joue un rôle très bizarre et commence à m’exaspérer« , débutait-il. « Il y a quelque chose que je n’admets pas« , ajoutait-il.

« Quand il arrive un drame à Loana, immédiatement il y a un petit organe médiatique qui est informé par Sylvie Ortega« , poursuivait-il. « Et moi ce qu’on m’a dit et ce serait honteux, c’est que quand elle informe cet organe de presse, elle toucherait un petit billet, une sorte de pige pour des informations rétribuées. Si c’est ça, c’est immonde”, regrettait-il. Une accusation confirmée d’ailleurs par Eryl Prayer, ex-copain de l’ancienne Lofteuse.

« Vous avez voulu soutirer des infos et vous m’avez demandé de l’argent« 

Sylvie Ortega n’attendait que cette invitation de Cyril Hanouna pour régler ses comptes avec le mari de Fatou. “Aucunement je suis payée pour balancer des infos (…) », a-t-elle fait bien savoir.

« Je fais en sorte de donner très peu d’interviews et m’exprimer sur mon compte Instagram justement afin qu’on ne dise pas qu’on me paie”, s’expliquait-elle par la suite. Au contraire, “Vous avez voulu soutirer des infos et vous m’avez demandé de l’argent”, précisait-elle.

« Je n’admets pas que vous remettiez en cause mon honnêteté« 

Il n’en fallait pas plus pour s’attirer les foudres de Gilles Verdez.“Vous êtes malade ou quoi ? Arrêtez je vais m’énerver », s’insurgeait-il.

« Je n’admets pas que vous remettiez en cause mon honnêteté (…) Je ne rigole pas avec ça (…) C’est honteux de dire ça ! La corrompue c’est vous !”, poursuivait-il sur un ton menaçant. Et Cyril Hanouna n’a rien fait pour calmer les ardeurs. L’animateur s’est rangé du côté de son chroniqueur.