Interviewé par la rédaction du Parisien, un aventurier emblématique de Koh-Lanta a fait des révélations troublantes. En effet, l’ancien protégé de Denis Brogniart, sans filtre, a dénoncé, les machinations de certains candidats. Découvrez le résumé complet de cet entretien avec l’équipe de Fashiontechweek…

Les accusations de tricherie, de favoritisme et bien d’autres manèges de ce genre font partie des lots quotidiens des producteurs d’émissions de téléréalités. Si leur bien fondé reste à prouver, les aveux faits par Benjamin Castaldi laissent à désirer.

En effet, le chroniqueur de Touche pas à mon poste, en célébrant les 20 ans de Lof Story, a reconnu publiquement qu’il y avait belle et bien tricherie dans cet ancien programme de M6.

Créé courant 2021, Koh-Lanta fête également cette année son vingtième anniversaire. Actuellement, la 22ème saison du jeu de survie de la première chaîne baptisée Koh-Lanta, Les Armes secrètes continue de battre son plein. Le programme de diffusion n’a pas été changé. Denis Brogniart donne rendez-vous aux fidèles téléspectateurs de son émission tous les vendredi soir.

« Les candidats lâchent beaucoup plus de calories que nous pendant les jeux »


Si les épreuves dans l’ensemble ont effectivement subies de nombreuses améliorations, Gilles Nicolet, le vainqueur de la première saison, d’affirmer que les tricheries de certains participants restent constants.

Agé aujourd’hui de 56 ans, l’ancien poulain de Denis Brogniart s’est confié sur son aventure lors d’une entrevue qu’il a accordé à la rédaction du Parisien. La première diffusion, tournée en Thaïlande et animée par l’inénarrable Hubert Auriol(mort le 10 janvier 2021), a été prénommée Les Aventuriers de Koh-Lanta. Au bout de 43 jours de bataille acharnée, Gilles Nicolet a été investi au titre de champion et gagne les 100 000 euros.

« Ceux qui disent qu’on se gavait comme des cochons en saison 1, c’est un mythe », a-t-il tenu à préciser au tout début de cet entretien. « Il y avait huit boîtes de conserve, dont quatre portions individuelles de gingembre en sauce ! », poursuivait-il.

« La vraie différence avec les éditions actuelles, c’est le niveau des épreuves », ajoutait-il. « Les candidats lâchent beaucoup plus de calories que nous pendant les jeux », confessait-il.

« On est juste allés faire les poubelles de l’équipe technique »


Quant à la tricherie, Gilles Nicolet avait raconté une histoire de vol de briquet qui s’est produit durant sa participation au jeu. « C’est un candidat éliminé qui l’a dénoncée.(…) C’est le genre de tricherie qui ne me serait pas venu à l’esprit », confiait-il. « Quand on a eu trop faim, on est juste allés faire les poubelles de l’équipe technique, mais on n’a pas trouvé grand-chose », a-t-il conclu.