L’ambiance a été électrique ce lundi 8 février en direct de Touche pas à mon poste sur l’antenne de C8 entre Stéphane Tapie et Yucine Abbas. Le fils de l’homme d’affaires et ex-ministre Bernard Tapie n’a pas manqué de lever sa voix pour dénoncer la parution de l’ouvrage du braqueur de Kim Kardashian. Le point à travers cet article.

L’intervention de Yucine Abbas ce lundi 8 février 2021 en direct de Touche pas à mon poste a beaucoup fait jaser. C’est en effet précisément l’un des auteurs du braquage de la pétillante Kim Kardashian à Paris dans la nuit du 2 au 3 octobre 2016 qui a été reçu ce soir par l’animateur historique de C8. Une affaire où plus 9 millions d’euros était en jeu.

« Vous me menacez ? »


Face à Cyril Hanouna et sa bande, l’homme de 67 ans n’a pas manqué de prendre la défense de la parution de son livre J’ai séquestré Kim Kardashian (Éditions de l’Archipel).

Après que les images montrant une Kim Kardashian en pleurs ont été diffusées depuis le plateau, Stéphane Tapie a très vite interpellé Yucine Abbas. « Je vous ai vu vous marrer« , lâchait-il. « C’est vous qui me faites rire. Depuis tout à l’heure vous me cherchez. Je vous vois arriver, vous allez voir à qui vous avez affaire« , lui rétorquait sans détour Yucine Abbas.

La température grimpe d’un cran entre les deux intervenants. « Vous me menacez ? », lui demande Stéphane Tapie de vive voix. « Je vous trouve pas légitime monsieur. Il est en train de faire l’apologie d’un crime qu’il a commis. (…) Je trouve absurde. Je vous trouve ignoble. Vous n’avez aucun sens. »

« Ça risque de vous aggraver ce livre » ?


Une fois que les tensions se sont apaisées, Stéphane Tapie a tenu à lui faire savoir qu’il n’aurait pas dû s’empresser de publier cet ouvrage alors que le jugement n’est pas encore tombé.

« Ça risque de vous aggraver ce livre ? Les juges de siège vont vous voir parader dans les journaux, magazines, dans les télés, les radios. Ils vont se dire ‘En plus le mec il fait le mariole avec nous.« , lui expliquait le fils de Bernard Tapie. Droit dans ses bottes, Yucine Abbas de lui répondre : « Peu importe, j’ai donné ma version. »