Heureux papa d’une jolie petite fille appelée Eva Alba depuis le 26 janvier 2021, Kendji Girac continue d’exprimer ses émotions. De passage à l’antenne de Chérie FM il y a quelques jours, le chanteur a confessé ses nuits blanches aux côtés de sa petite princesse. Vers la fin, l’artiste avait également révélé à qui elle ressemble vraiment.

C’est ce 26 janvier dernier que Kendji Girac, du haut de ses 24 ans a goûté pour la première fois de sa vie aux joies de la paternité. Un évènement de taille qu’il n’a pas manqué de faire part sur son fil Instagram.

« Quand l’amour prend vie… Bienvenue à ma princesse Eva Alba que j’aime plus que tout » !


« Quand l’amour prend vie… Bienvenue à ma princesse Eva Alba que j’aime plus que tout ! 26/01/2021« , pouvait-on lire en légendes d’’une photo dévoilant petits pieds de son bébé. De quoi ravir et surprendre sa vaste communauté qui ne s’attendait pas du tout à cette nouvelle. De passage ce mercredi 10 février Le Réveil Chérie sur les ondes de Chérie FM, le grand gagnant de The Voice 3 en a profité pour s’épancher sur ses « nuits compliquées ».

« Pour moi, c’est un bonheur qui se rajoute dans la famille. Elle a deux semaines aujourd’hui« , déclarait-il avant d’en venir au plus dur : « C’est incroyable !, dévoilait-il. Les nuits sont compliquées mais on pense à l’amour et au bonheur qu’il y a. Mais sinon, c’est merveilleux ! », assurait-il au final.

Si jusque-là Kendji Girac ne s’est pas encore résolu à dévoiler la frimousse de son bébé sur les réseaux sociaux, l’artiste a tout de même donné quelques indices à qui ressemble sa fille.

« Je ne veux pas beaucoup d’enfants  » !


« Elle me ressemble un peu ! Elle a les yeux de la mère. Elle a les yeux de la mama ! », confiait-il avec beaucoup d’humour. S’il admet vivre le grand bonheur, Kendji Girac est ferme là-dessus : « Je ne veux pas beaucoup d’enfants, avouait-il sans détour. « Avec les temps qui court, je pense que faire un enfant, c’est compliqué. Avec tout ce qui se passe, ça fait peur ! On n’a pas envie de mettre des enfants au monde. Et avec l’avenir qu’on leur réserve, c’est incertain« .