Bien avant sa collaboration avec France 2, Julien Cohen est un vrai acharné du travail. Mais l’acheteur d’affaire conclue, par surprise, s’est accordé un répit, le temps d’un week-end. L’occasion pour l’homme aux lunettes bleues de s’évader de la capitale parisienne et faire un tour dans la baie de Somme en compagnie de sa femme Karine…

Tout au long de l’année, les Français ont l’habitude de sortir de leur quotidien pour s’accorder des petites escapades ici et là. C’était exactement le cas pour le célèbre acheteur d’Affaire conclue.

« Ça sent le programme de merde »


Vers la fin de la semaine dernière, Julien Cohen et sa compagne Karine Ohana ont mis le voile en direction de la Picardie, pour un court séjour dans la baie de Somme.

Toujours aussi proche de sa communauté, Julien Cohen a raconté dans son mur Facebook les tenants et les aboutissants de ce week-end en amoureux. Croyant faire rire, Julien Cohen a heurté la sensibilité de ses abonnés.

« Ma femme m’a vendu un programme de fou, genre beau temps. […] Je suis dans la baie de Somme, il fait un temps de merde », affirmait-il dans une vidéo filmée par son épouse en personne. A vrai dire, a-t-il ajouté, « Ça sent le programme de merde ». « Il est 14h, je suis gelé mais il y a peut-être de l’espoir pour la fin de journée » a-t-il terminé.

Connaissant Julien Cohen, il ne s’était pas contenté de cela. Dans une deuxième séquence, il a livré des détails. « la baignade est interdite mais … aussi la promenade (…) », poursuivait-il dans son long discours.

«…Il va falloir faire le chemin dans le sens inverse, il y a 8 kilomètres. La mer monte », a-t-il fait mention, avant de réitérer encore : « C’est une après-midi de merde ».

La réaction des ses abonnés.


Vers la fin, si Julien Cohen a tenu à préciser qu’il s’agissait d’une blague, ça n’a pas fait l’effet escompté. Au contraire, il a provoqué la colère des observateurs.

« On est en hiver, c’est normal qu’il fasse un « temps de merde » ; (…) votre discours ne m’engage pas à faire conversation avec vous ; Bêtise pure et sans aucun intérêt. Le pauvre ! » publiait Le Courrier Picard.