Au moment d’annoncer publiquement son départ aux commandes du journal de 13 heures de TF1 au courant du mois de septembre 2020, Jean-Pierre Pernaut avait prévenu ses fans que s’il a pris cette décision, ce n’est pas pour prendre sa retraite. La preuve ? A seulement 03 mois de sa dernière présentation, le mari de Nathalie Marquay marque son grand retour sur TF1 le dimanche prochain…

Le jeudi 18 mars 2021, Jean-Pierre Pernaut a présenté son dernier JT de 13 H. Très apprécié des Français, le journaliste a suscité une grande émotion en réunissant plus de huit millions de téléspectateurs.

Si tout le monde le croyait hors-jeu, le papa de Tom et Lou a déjà prouvé le contraire en annonçant son retour à l’antenne de la première chaîne à partir du dimanche 28 mars 2021.

« J’ai été dans ma tour à TF1, avec des correspondants qui ont fait de magnifiques reportages…« 


D’ailleurs, en décidant de céder son fauteuil à l’ancienne animatrice vedette de France 2, Marie-Sophie Lacarrau, Jean-Pierre Pernaut s’est investi dans ses nouveaux projets. Mise à part son fameux JPP TV, ses interventions sur LCI, le journaliste revient encore à la Une pour animer une série de Grands reportages baptisée À la découverte de la France.

L’occasion pour Jean-Pierre Pernaut de remettre en gros plan les régions ainsi que leurs richesses patrimoniales, un sujet qu’il affectionne beaucoup depuis de nombreuses années. Le présentateur débutera la série en se rendant en Alsace.

L’objectif est avant tout de  » rencontrer les gens « , affirmait avec beaucoup d’enthousiasme l’ancienne grande figure du JT de la première chaîne. « J’ai été dans ma tour à TF1, avec des correspondants qui ont fait de magnifiques reportages en régions pendant des années« , poursuivait-il pour rassurer les fidèles téléspectateurs de la Une.

Pourquoi Jean-Pierre Pernaut a-t-il choisi l’Alsace pour le premier numéro d’ À la découverte de la France ?


« J’avais envie de partager ça avec les Français que j’avais montré, avec tous les artisans exceptionnels qui, dans les régions, se battent pour le patrimoine« , mentionnait-il par la suite.

Pourquoi l’Alsace ? Il « a été un tournage fort sympathique… », répondait-il, avant de préciser : « j’ai rencontré des gens qui me connaissaient…et qui m’ont fait partager l’amour d’un fromager, l’amour d’un carrossier automobile…On montre l’attachement au patrimoine des régions« .