Cela fait un bon bout de temps que Jean-Michel Maire s’est absenté du plateau de Touche pas à mon poste. Les fans ne manquent pas de s’en inquiéter face à l’accrue de nouvelles recrues et départ de certains d’entre eux. Cette absence ne s’explique-t-elle pas par le fait que le chroniqueur se soit embrouillé avec Cyril Hanouna ?

Tandis que beaucoup soutienne que Jean-Michel Maire est en pleine brouille avec Cyril Hanouna, Benjamin Castaldi, lui, assure que non comme on peut le lire dans les colonnes du TV Mag. Toutefois, le petit-fils de Simone Signoret affirme ne pas savoir « exactement pourquoi il est moins présent. Il faudrait, rajoute-t-il, poser la question à Cyril ».

Cyril Hanouna a pour habitude de « toujours de faire un peu tourner la table ».


Il faut savoir que Jean-Michel Maire fait à l’heure actuelle partie des chroniqueurs phares du talk-show. Il a en effet intégré TPMP depuis ses débuts. Voilà qui nous amène à dire qu’il soit impossible qu’il en soit subitement écarté de la sorte. Il a sans doute des raisons personnelles pour expliquer cette absence. Des semaines déjà et il est impossible de ne pas se poser la question.

Comme l’a indiqué encore l’époux d’Aurore Aleman, Cyril Hanouna a pour habitude de « toujours de faire un peu tourner la table ». Voilà qui fait un peu peur.

Cyril Hanouna brise enfin le silence.


Rassurez-vous, Cyril Hanouna a enfin brisé le silence lorsqu’il a appris : « Jean-Michel est fatigué, il est malade. On ne va pas se mentir, il a la Covid. Ce n’est pas une honte ! Il est très fatigué. Il l’a pour la deuxième fois. Dès qu’il ira mieux, il reviendra parmi nous. Mais là pour l’instant, il est fatigué. On pense très fort à lui parce qu’on l’adore« .

Fidèle à ses fans, Jean-Michel Maire a tout de même pris le soin de les rassurer en leur faisant part qu’il passait le confinement aux côtés de Marion, elle aussi, positive à la Covid-19. Tout en espérant pouvoir récupérer de sitôt et de revenir au plus vite.

Rappelons-le, Jean-Michel Maire a antérieurement été déjà infecté par le coronavirus lors du premier confinement. A l’époque, c’était son acolyte Matthieu Delormeau qui informait de l’évolution de son état.