Jean-Marie Bigard estomaqué par cette blague coquine d’Isabelle Balkany. L’humoriste spécialisé pourtant en la matière a reconnu même être « battu« . Découvrez la teneur de cette plaisanterie qui a beaucoup amusé la Twittosphère.

C’est incroyable mais vrai ! Jean-Marie Bigard en personne a avoué être estomaqué par cette blague coquine d’Isabelle Balkany.

Depuis toujours, Isabelle Balkany adore les petites blagues. Même celles qui risquent de heurter la sensibilité de certaines catégories de gens, elle ne dit jamais non. Le 10 mai 2021, dans son compte Twitter, la femme politique l’a encore prouvé… Sous les regards admiratifs de ses abonnés…Mais pas Jean-Marie Bigard.

En effet, d’après une croyance moyenâgeuse, les 11, 12 et 13 mai de l’année, le risque de geler est beaucoup plus important que durant les autres jours. Ce qui se traduit bien par le fameux dicton « Saint Servais, Saint Pancrace et Saint Mamert font à trois un petit hiver« . Une tradition qu’Isabelle Balkany connaît très bien.

 » Oh la jolie paire de boules… Se peler les miches, illustration « 


Pour réchauffer sa communauté, l’ancienne élue de Levallois-Perret a eu l’idée originale de l’année. Elle a partagé via Twitter la version 2.0 des Saints de glace. Une image qui risque de provoquer l’ire des fervents catholiques. Elle montre les seins dénudés d’une inconnue baignés au fond de deux coupes de glace en verre transparent.

 » Attention, Saints de glace à partir de demain et jusqu’au 15 mai…, écrivait la femme de Patrick Balkany en légende du cliché de l’année. Mettez une petite doudoune à vos tomates « , ajoutait-elle encore vers la fin avec beaucoup d’humour.
Il n’en fallait pas plus pour déchaîner les passions des internautes.  » Oh la jolie paire de boules« . « Se peler les miches, illustration « , pouvait-on lire dans le fil des commentaires.

« Je suis battu. Même moi il m’a fallu plusieurs secondes pour digérer ce tweet ».


Dans l’ensemble, la blague très coquine d’ d’Isabelle Balkany a beaucoup amusé ses fans. Ce qui n’est visiblement pas le cas du mari de Lola Marois. Au contraire, l’image a choqué l’humoriste le plus féru en la matière. « Alors là j’avoue, sur ce coup-là : je suis battu. Même moi il m’a fallu plusieurs secondes pour digérer ce tweet. «