Réussissant à encore une fois provoquer une véritable controverse après son passage le mardi 16 février dans Touche pas à mon poste, Jean-Marie Bigard s’est vu défendu par son épouse. Lola Marois fût invité au lendemain même depuis le plateau du talk-show phare de C8 et ne manquait pas d’’assurer ne pas « cautionner » les propos de son mari. Dans la foulée, la comédienne a même balancé que l’humoriste de 66 ans “mourra comme ça”.

Après les propos controversés de Jean-Marie Bigard tenus ce mardi 16 février depuis le plateau de Touche pas à mon poste, Lola Marois de passage le lendemain même dans le talk-show tentait d’expliquer le comportement de son cher et tendre époux.

« Je ne pense pas comme lui  » !


La comédienne n’était visiblement pas d’accord avec celui-ci : « Le tort de Jean-Marie, commence-t-elle par indiquer. C’est d’arriver avec des certitudes ! Il vient ici avec une sorte de vérité absolue que même des scientifiques n’ont même pas. Le tort qu’il a c’est surtout sur la forme (…) avant de révéler : « Je ne cautionne pas tous ses propos. Je ne pense pas comme lui”, tirait-elle au clair.

« C’est choquant » !


La maman des jumeaux de poursuivre : « Il est très radical dans ce qu’il dit donc c’est choquant ! On a l’impression qu’on ne peut pas le contredire. Il est comme ça à la maison, défend Lola Marois. Quand il dit quelque chose, on a l’impression qu’il a la science infuse ! Ceci dit, il a le droit de s’exprimer, il a le droit de venir ici pour le dire ici et il a le droit de choquer !”. Ce trait de son caractère, assure-t-elle, personne ne pourrait le changer. « C’est un amoureux de la vérité, de SA vérité, il pense, il est intimement convaincu qu’il dit vrai, il n’est pas dans un délire. Il mourra comme ça”.

Est-ce que vous avez déjà eu peur pour lui ? Et en ce moment, est-ce que vous avez peur pour lui ?” , l’interroge alors Cyril Hanouna. “Moi, si j’ai peur pour lui, rétorquait-elle au trublion du PAF. C’est pour d’autres choses. J’ai peur pour lui s’il boit trop, j’ai peur pour lui quand il crie trop fort parce que j’ai peur qu’il se fasse péter une veine dans le cerveau”.