Il faut dire que le combat contre les violences de toutes sortes faites aux femmes n’a jamais autant touché que cette année. Laeticia Hallyday répond à chaque fois présent à l’appel. Au cœur d’une glaçante agression, la compagne de Jalil Lespert n’a pas manqué de réagir…Elle a, à cet effet, partagé un message poignant sur son fil Instagram.

Laeticia Hallyday fait partie de ces célébrités prêtes à aider et à intervenir afin de soutenir la cause féminine. Rappelez-vous de son post de ce 14 février dernier pendant qu’elle était en Californie. La veuve du Taulier fût ce jour-là tombée sur un témoignage qui l’a complètement laissé sans voix.

« Je suis tombée par terre et j’ai perdu connaissance un bref instant » !


Une blogueuse aux 70 000 abonnés s’était emparée de son compte Instagram pour livrer le calvaire qu’on lui avait infligée. « Je suis tombée par terre et j’ai perdu connaissance un bref instant« , confiait Amélie Challeat dans une vidéo pour le moins déchirante dans laquelle la jeune maman relate la scène insoutenable dont elle a été victime lorsque son voisin l’avait agressé pour simplement avoir laissé garer son véhicule devant l’immeuble, « Je lui ai dit de nous laisser tranquilles, qu’on en avait pour quelques minutes, qu’on revenait de l’hôpital, que j’avais appris la mort de ma mère la veille. J’ai continué à avancer pour rentrer chez moi« , témoignait-elle.

« Le témoignage d’Amélie est poignant, il me glace le sang. Force et courage, nous vous envoyons beaucoup d’amour et tout notre soutien. »


Ce fût tout juste impossible pour Laeticia Hallyday de rester de marbre devant une telle situation. « Le témoignage d’Amélie est poignant, il me glace le sang. Force et courage, nous vous envoyons beaucoup d’amour et tout notre soutien. », mettait-elle en légende de sa publication datée du jour de la Saint-Valentin.

Et de rajouter: « J’essaie d’obtenir un rendez-vous pour ne pas attendre pendant 4h au commissariat de la goutte d’or, avec ma fille, trop fragile pour le supporter. Aujourd’hui, la police refuse de me donner un rendez-vous et me dit que je dois me présenter et attendre comme tout le monde. Aujourd’hui, en 2021, une femme avec son bébé malade, peut se faire frapper, et ne peut pas porter plainte« .