Iris Mittenaere et Diego El Glaoui, habitués à la tumulte parisienne, pensaient retrouver la quiétude totale mais il n’en était rien. Le temps d’un weekend, les deux tourtereaux se ressourçaient dans la station de ski située à Courchevel lorsqu’un crash mortel d’hélicoptère s’est produit. Deux individus ont laissé leur vie sur-le-champ…

Ce tragique événement a chamboulé tous les programmes des vacanciers. En effet, Iris Mittenaere et Diego El Glaoui se sont accordés quelques jours de pause et avaient prévu de pratiquer de nombreuses activités pour passer leur temps comme des promenades à cheval, le ski, un vol en hélicoptère, etc.

Iris Mittenaere rassure ses fans après cet effroyable drame


En effet, le mardi 9 février dernier, la station de ski de Courchevel a été le théâtre d’un accident macabre, traumatisant aussi bien les terroirs que les vacanciers. Transportant 05 passagers, un hélicoptère civil a échoué sur les crêtes du Mont Charvet. Un communiqué officiel a fait état de deux décès.

De nombreux fans ont manifesté leurs inquiétudes quand au sort d’Iris Mittenaere et de Diego El Glaoui car ils se retrouvaient sur le lieu du crash. Toujours aussi proches de leurs abonnés, ils ont tenu à les rassurer.

« Nous avons reçu de très nombreux messages de proches, d’amis ou followers bienveillants demandant si tout allait bien pour Iris et moi », déclarait Diego El Glaoui en se saisissant de son compte Instagram. Et l’ancienne Miss France de préciser qu’ils n’ont jamais pris cet hélicoptère.

Le chéri d’Iris Mittenaere très fataliste


« Nous nous sommes presque croisés parce que nous avons décollé peu avant eux », a repris le jeune homme de 32 ans . « Cela rappelle parfois sèchement que la vie ne tient parfois qu’à un fil, à une malchance, et qu’il y a certaines choses qu’on ne maîtrise pas », expliquait-il par la suite.

Bref, les principales causes de ce crash restent encore méconnues. Mais Albertville Anne Gaches, la procureure de la République, ont déjà ouvert une enquête pour « blessures et homicides involontaires« .

Les victimes sont toutes « de nationalité française », informait-elle. « Les premières constatations sur l’épave sont rendues particulièrement difficiles du fait de sa localisation et des conditions météorologiques », a-t-elle terminé.