Léo Matteï, Brigade des mineurs revient pour une 8ème saison sur TF1. L’occasion pour Jean-Luc Reichmann de révéler cette proposition qu’il lui est « hors de question » d’accepter. Fashiontechweek vous en dit plus.

La saison 8 de de la série policière Léo Matteï, Brigade des mineurs revient ce jeudi 8 avril au petit écran.

Ces guest prestigieux de la nouvelle saison de Léo Matteï.


Il faut savoir que cette saison inédite sera riche en guest prestigieux à l’instar de Véronique Jeannot, Catherine Marchal, Aurélie Vaneck, Sandrine Quétier, Serge Hazanavicius, Anthony Colette et bien d’autres.

« Au début, confiait le papa de Rosalie Reichmann au micro de Télé Poche. Certains étaient réticents et demandaient à voir. Huit ans après, beaucoup de comédiens demandent à nous rejoindre. Il y a un élan de solidarité par rapport aux messages portés par Léo Mattéï. Moi qui rêvais de jouer avec Yves Rénier, par exemple, il a accepté un contre-emploi après avoir lu le scénario. Idem pour Sandrine Quétier ou Frédéric Diefenthal que vous découvrirez comme vous ne les avez jamais vus. »

Jean-Luc Reichmann s’engage aujourd’hui à offrir une meilleure visibilité aux personnes handicapés. Et pour cette saison inédite de Léo Matteï, l’animateur vedette de TF1 en a profité pour atteindre son objectif. Et par conséquent, de mettre en lumière les jeunes comédiens handicapés.

« lls nous ont offert des instants magiques qui ont ému aux larmes.« 


A partir de ce 15 avril, les inconditionnels découvriront un épisode découpé en deux parties intitulé « Une erreur de jeunesse« . Le personnage interprété par le compagnon de Nathalie Lecoultre y enquêtera au sujet d’un meurtre d’un enfant handicapé avec comme principale suspecte une jeune femme trisomique.

« Eu égard à mon combat sur la différence et ma volonté de coller à la réalité, il était hors de question de faire jouer le handicap par des acteurs valides, avait-il expliqué. En passant des annonces dans les journaux, nous avons voulu donner leur chance à des enfants pas comme les autres, désireux de vivre une première expérience en tant qu’acteur. Ils sont entourés par une vraie comédienne trisomique, Marie Dal Zotto, vue dans Mention particulière ». Jean-Luc Reichmann de témoigner non sans émotion : « lls nous ont offert des instants magiques qui ont ému les techniciens aux larmes.«